En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.10.2021 à 11 H 34 • Mis à jour le 17.10.2021 à 11 H 34
Par
Modèle

Le président de la BAD exhorte le Nigeria à s’inspirer de Tanger-Med

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), le Dr Akinwumi A. Adesina a cité le Maroc en exemple lors d’une réunion ministérielle d’examen de l’économie du Nigeria. S’exprimant sur le sujet de « la résurgence économique du Nigeria : apprendre de l’expérience africaine », Adesina, a notamment fait référence au port Tanger-Med comme référence, rapporte Vanguard.


Le Nigeria, a-t-il déclaré, peut « apprendre du port de classe mondiale Tanger-Med du Maroc. Le port est unique en ce qu’il s’agit d’un complexe portuaire industriel et d’une plate-forme qui compte plus de 1 100 entreprises. Ensemble, ils ont exporté pour plus de 8 milliards d’euros de marchandises en 2020 ».


Partageant son expérience au port Tanger-Med, le Dr Adesina a déclaré : « En fait, je pensais qu’ils étaient en vacances, car je ne voyais personne  juste des machines, des transporteurs, des systèmes automatisés déplaçant des conteneurs dans ce qui ressemblait à un labyrinthe bien synchronisé, avec une efficacité incroyable. Il n’y avait pas de kilomètres de camions qui attendaient pour arriver au port ».


Suggérant l’adoption du modèle portuaire marocain, il a déclaré : « Nous ne devrions pas décongestionner les ports du Nigeria, nous devrions transformer les ports. Le Nigeria devrait rapidement moderniser et transformer ses ports. Les ports ne sont pas là pour générer des revenus. Ils visent à faciliter les affaires et les exportations, et à stimuler la fabrication industrielle et la compétitivité des entreprises locales et des exportations ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct