En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.11.2018 à 22 H 46 • Mis à jour le 07.11.2018 à 22 H 52
Par
Diplomatie

Le Qatar soutient l’initiative de Mohammed VI envers l’Algérie

Le Qatar a salué l’appel du Roi Mohammed VI à un « dialogue franc et direct » avec l’Algérie pour transcender les différends conjoncturels entravant le développement des relations entre les deux pays.


Dans un communiqué publié mercredi, le ministère qatari des Affaires étrangères a salué cette décision qui peut être « le début d’un dialogue constructif et fructueux ».


Le Qatar considère « l’ouverture des voies de dialogue entre les deux pays frères » comme la fin du conflit, soulignant la confiance de Doha dans la sagesse des deux dirigeants et leur volonté à résoudre les différends de longue date et à défendre les intérêts de leurs peuples.


Le Roi Mohammed VI a souligné, mardi, la disposition du Maroc au « dialogue direct et franc » avec l’Algérie et proposé la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation afin de dépasser les « différends conjoncturels » entravant le développement des relations bilatérales.


Dans un communiqué du ministère des Affaires Etrangères, le Bahreïn souligne pour sa part que cette « sage initiative reflète l’engagement de SM le Roi en faveur du dialogue et des relations fraternelles liant les deux pays et ce dans le but de renforcer et d’élargir davantage la coopération au profit des deux peuples frères ».


Manama aspire que « ce cadre de concertation permettra de dépasser les obstacles qui entravent le développement des relations entre les deux pays et l’investissement de leurs capacités au service des intérêts des Etats du Maghreb Arabe et de l’action arabe commune ».


Par ailleurs, le Bahreïn a réitéré sa position de « soutien permanent aux droits légitimes du Maroc dans ces provinces du sud et à l’initiative d’autonomie pour trouver un règlement politique et permanent dans le cadre de la souveraineté et l’intégrité territoriale du Royaume ».

Revenir au direct