En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.09.2017 à 01 H 51 • Mis à jour le 08.09.2017 à 01 H 51
Par
Espagne

Le recours contre la loi sur un référendum en Catalogne accepté

La Cour constitutionnelle espagnole a suspendu jeudi, comme on s’y attendait, l’entrée en vigueur d’une loi sur la tenue d’un référendum portant sur l’indépendance en Catalogne adoptée par le parlement régional catalan, a-t-on appris auprès de la cour.


La mesure de suspension restera en vigueur tant que les juges étudieront les arguments portant sur la constitutionnalité du texte.


Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, avait annoncé qu’il formait un recours en inconstitutionnalité contre ce texte voté mercredi à Barcelone en vue d’un référendum annoncé pour le 1er octobre.


“Il n’y aura pas de référendum d’autodétermination” , avait-t-il dit quelques heures plus tôt, ajoutant que la Constitution ne pouvait être modifiée que par la voie juridique et appelant les nationalistes catalans à cesser “l’escalade politique” .


Mariano Rajoy a par ailleurs rappelé aux maires de Catalogne qu’ils avaient obligation de bloquer toute initiative liée à ce référendum et dit aux fonctionnaires catalans que nul ne pouvait les contraindre à commettre un acte illégal.


Adopté à l’issue d’une session houleuse, le texte voté par le Parlement catalan précise que si le “oui”  l’emporte, la Catalogne proclamera son indépendance dans les 48 heures.


Le président de l’exécutif autonome de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, a assuré que le résultat de cette consultation s’imposerait quelle que soit la participation électorale.

Revenir au direct