En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.09.2018 à 13 H 09 • Mis à jour le 14.09.2018 à 13 H 09
Par
IDE

L’Egypte, pays africain le plus attractif devant l’Afrique du Sud et le Maroc

L’Egypte est le pays africain le plus attractif pour l’investissement, selon la huitième édition de Rand Merchant Bank intitulée « Où investir en Afrique ».


Les co-auteurs de la publication et les analystes de RMB Africa, Celeste Fauconnier et Neville Mandimika, ont mis l’accent sur le besoin d’infrastructures efficaces.


Les analystes estiment qu’une infrastructure efficace est essentielle pour découvrir les opportunités et libérer le potentiel de croissance de l’Afrique.


Selon la Banque mondiale, l’absence d’infrastructures efficaces réduit le taux de croissance moyen par habitant de l’Afrique de 2,6 % et pèse lourdement sur le développement humain.


Selon Fauconnier, « les estimations les plus récentes des besoins en infrastructures de la Banque africaine de développement (BAD) se situent entre 130 et 170 milliards de dollars par an, mais les capitaux disponibles sur le continent sont insuffisants pour y parvenir ».


Elle a ajouté que la bonne nouvelle est que ce manque à gagner représente une opportunité pour les entreprises impliquées dans le développement ou le financement de projets d’infrastructure.


Les trois premiers sur la liste sont l’Egypte, l’Afrique du Sud et le Maroc. L’Egypte a conservé sa première place et le pays est le marché africain le plus imposant en termes de PIB. Il est également le plus grand marché de consommation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.


L’Afrique du Sud a également conservé sa deuxième position et, selon Fauconnier, c’est actuellement un point chaud pour les IDE.


Classé au troisième rang, le Maroc est le cinquième marché de l’Afrique. Le pays a un taux de croissance attendu de 4 % à moyen terme.

Revenir au direct