En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.05.2017 à 10 H 30 • Mis à jour le 18.05.2017 à 10 H 32
Par

Les contestataires d’Al Hoceima promettent la grève générale

Le mouvement de protestation d’Al Hoceima a promis ce jeudi 18 mai une grève générale et une marche malgré les appels lancés de différentes parties pour les en dissuader. Un important dispositif sécuritaire a été mis en place dans la province. Dans une vidéo fleuve postée sur sa page Facebook, Nasser Zafzafi, figure de proue du hirak populaire se dit « déterminé à poursuivre la lutte ». Il y a accusé l’Etat de « mener une guerre contre les citoyens » et de « refuser le dialogue avec le peuple ». Cependant, malgré sa capacité à mobiliser les jeunes, et ses recommandations pacifistes aux « marcheurs », leur demandant de ne pas se confronter aux forces de l’ordre, le meneur, chômeur de 39 ans, adopte un vocabulaire emprunté à l’islamisme politique auquel n’adhèrent pas tous ceux qui demandent à l’Etat davantage de droits sociaux. La mobilisation promise aujourd’hui est en partie une réponse à la position de la coalition gouvernementale qui accuse Zafzafi et ses partisans d’être animés par des velléités « séparatistes télécommandées de l’étranger » et de chercher à maintenir une « spirale dangereuse » sur la base d’arguments « fallacieux », tels que la référence à un statut de « région militarisée » qui abrogé depuis …  1959.

– 

Revenir au direct