En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.04.2019 à 17 H 56 • Mis à jour le 20.04.2019 à 00 H 01
Par
Santé

Les gynécologues du privé n’accepteront plus la prise en charge de la CNOPS

Ayant serré la vis sur la césarienne, la CNOPS n’a pas tardé à avoir droit à une riposte. La première est venue du corps des gynécologues obstétriciens privés. Dans un communiqué, l’association professionnelle précise qu’à partir du 1er mai 2019, les gynécologues privés « ne doivent plus accepter les prises en charge de la CNOPS, relatives aux accouchements ». Elle demande aux futurs mamans « de régler les frais directement à la clinique et au médecin », et de réclamer le remboursement directement à la CNOPS par la suite.


Pour rappel, la CNOPS avait annoncé auparavant qu’à partir du 1er mai, le paiement de toute césarienne était conditionné à la présentation d’un rapport médical justifiant le recours à cette pratique. La décision de l’organisme était justifiée par le taux élevé de ce mode d’intervention qui a atteint 61 % du total des accouchements couverts en 2017.

Revenir au direct