En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
25.08.2021 à 12 H 36 • Mis à jour le 25.08.2021 à 12 H 36
Par
Migrants

L’Espagne bute sur le cas des mineurs de Sebta alors que la pression aux frontières persiste

Au moins 40 migrants ont tenté de nager depuis le Maroc jusqu’à l’enclave espagnole de Sebta et ont jeté des pierres sur la police espagnole, alors que de hauts responsables se débattaient encore ce mercredi avec des problèmes juridiques sur la manière de résoudre la situation des centaines de mineurs non accompagnés arrivés depuis trois mois à Sebta.


Des migrants tentant d’atteindre le sol européen ont nagé autour d’un brise-lames clôturé après la tombée de la nuit mardi et ont affronté la police espagnole, dont l’un des membres a été légèrement blessé par une pierre, ont rapporté les médias locaux.


Les autorités espagnoles ont commencé à renvoyer les mineurs au Maroc en groupes, déclenchant un tollé de groupes de défense des droits qui arguaient que c’était illégal car les retours se font en groupes, sans avertissement préalable et sans audition ni conseil juridique.


Un tribunal espagnol a suspendu les retours en attendant les arguments juridiques du gouvernement, qui a insisté sur le fait que les retours avaient lieu dans le cadre d’un accord de 2007 avec le Maroc pour les retours assistés.


La justice a cependant maintenu mardi l’interdiction en place, laissant les responsables espagnols incertains sur la manière de procéder.


Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a rencontré à Madrid le chef du gouvernement régional de Sebta afin de trouver une solution juridique à l’impasse.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct