En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.04.2018 à 21 H 14 • Mis à jour le 14.04.2018 à 21 H 14
Par et
Diplomatie

L’Iran qualifie de « criminelles » les frappes militaires occidentales contre la Syrie

Le guide suprême de la révolution iranienne, l’ayatollah Ali Khamenei, a jugé samedi « criminelles » les frappes militaires menées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni contre la Syrie, en représailles à l’attaque chimique présumée, perpétrée la semaine dernière à Douma et qui a fait des dizaines de morts.


« L’attaque sur la Syrie aujourd’hui à l’aube est un crime », a affirmé Khamenei dans un discours publié sur son compte Twitter, assurant que ces trois pays « ne tireront aucun profit (de cette attaque) comme ils n’ont tiré aucun profit de tels crimes en Irak, en Syrie et en Afghanistan au cours des dernières années ».


« De telles attaques n’auront pour résultat que de nouvelles destructions. Les Américains tentent de justifier leur présence dans la région par de telles attaques », a déclaré, de son côté, le président iranien Hassan Rohani, cité par l’Agence Tasnim.


Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, a, pour sa part, dit que « le peuple syrien va certainement répondre à ces attaques et les peuples du monde devraient condamner cette agression ».


Par ailleurs, le ministère iranien des Affaires étrangères a indiqué, dans un communiqué relayé par les médias publics, que « les Etats-Unis et leurs alliés, qui ont mené une action militaire contre la Syrie malgré l’absence de preuve avérée (… ) assumeront la responsabilité des conséquences régionales et transrégionales de cet aventurisme ».

Revenir au direct