En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.04.2018 à 10 H 23 • Mis à jour le 10.04.2018 à 10 H 23
Par et
France

Macron au Louvre avec MBS pour l’inspirer de valeurs démocratiques

Le président français Emmanuel Macron aime stimuler son action diplomatique par des symboles. En faisant visiter le musée du Louvre et la célèbre œuvre La Liberté guidant le peuple au prince héritier saoudien, il a peut-être tenté de se faire entendre sur le dossier des libertés politiques dans ce pays.


Dimanche soir, le président Macron a fait visiter au prince Mohammed ben Salmane (MBS), en voyage officiel en France, l’une des expositions les plus en vues à Paris : la rétrospective de l’œuvre d’un géant de la peinture française, Eugène Delacroix (1798-1863), au musée du Louvre.


« Le président a souhaité accueillir dans le cadre d’un dîner privé le prince au Louvre, haut lieu du patrimoine culturel français, à l’occasion du lancement de l’exposition Delacroix, peintre connu notamment pour son célèbre tableau La Liberté guidant le peuple », a déclaré à l’AFP une source à l’Elysée.


Cette huile sur toile historique a été réalisée en 1830 et inspirée de la révolution des Trois Glorieuses en France. Au centre de l’œuvre, une fille du peuple, les seins nus, brandit un drapeau tricolore au sommet de barricades, au milieu d’une foule d’émeutiers à Paris.


« C’est un tableau à la fois allégorique et révolutionnaire qui fait l’apologie de la République », souligne auprès de l’AFP François Géré, président de l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS).


Lundi soir, Macron a tweeté une photo de lui-même et du prince en train de contempler le tableau.



Un message politique symbolique à destination du prince héritier d’une monarchie absolue, royaume conservateur au pouvoir autoritaire, dont la société reste dominée par une vision rigoriste de l’islam.


« C’est l’action du peuple, c’est l’idée de la République, c’est la liberté et l’union de toutes les classes sociales autour de cela », analyse encore Géré, pour qui le fait de montrer ce tableau au prince peut vouloir dire : « vous êtes un réformateur (…) je vous présente quelque chose qui est susceptible de vous inspirer ».


Lire aussi : Mohammed VI, MBS et Hariri, un dîner à trois à Paris

Revenir au direct