logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.03.2022 à 20 H 03 • Mis à jour le 26.03.2022 à 20 H 03
Par
Manifestation

À Madrid, le Polisario mobilise 2 000 personnes dans les rues pour contester la position de Sanchez

À Madrid, près de 2 000 personnes ont manifesté ce samedi devant le ministère des Affaires étrangères, contre la décision de Pedro Sanchez, premier ministre espagnol, de soutenir la proposition marocaine d’autonomie pour le Sahara occidental, rapporte l’AFP.


Sur les pancartes des manifestants, on peut lire « Sanchez, traître », « les Sahraouis décident, ils ne sont pas votre monnaie d’échange » ou encore « le Sahara ne se vend pas ». Pour la plupart, cette décision est considérée comme une « trahison » vis à vis des Sahraoui.


« Sous l’occupation marocaine, le peuple sahraoui subit des détentions arbitraires, de la torture, des exécutions sommaires, des procès sans garantie, des disparitions forcées, des violations des libertés de la presse, d’expression, d’opinion, de réunion et de toutes sortes de discrimination économique, sociale, professionnelle et culturelle. Tout cela pour défendre pacifiquement leur droit à l’autodétermination », assure un communiqué du coordinateur d’État des associations de solidarité avec le Sahara (CEAS).


Après près de cinquante ans de neutralité, l’Espagne avait pris position sur son ex-colonie, à peine sortie d’une crise diplomatique avec le Maroc. Cette détérioration des relations entre les deux pays a commencé avec l’hospitalisation de Brahim Ghali, chef du Front Polisario, à Logroño en Espagne.


Dès lors, des vagues migratoires sans précédents se sont abattues sur les enclaves espagnoles, Ceuta et Melilla, du fait d’un relâchement de la surveillance des frontières du côté du Maroc.


D’intenses moments de crise qui s’étaient soldés en ce mois de mars, par un message du président du gouvernement espagnol transmis à Mohammed VI, et affirmant la volonté d’oeuvrer pour une nouvelle étape dans les relations entre Madrid et Rabat.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct