En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.05.2021 à 20 H 03 • Mis à jour le 17.05.2021 à 20 H 09
Par
Maroc-Espagne

Madrid renforce les moyens sécuritaires de Ceuta pour endiguer l’arrivée massive de Marocains

Les 3 000 arrivées à Ceuta viennent d'être dépassées, selon la délégation gouvernementale espagnole, assurent nos sources

Suite aux arrivées massives de migrants illégaux marocains en moins de 24 heures à Ceuta (Sebta) (près de 2 700 selon un décompte récent obtenu par Le Desk, “Les 3000 arrivées à Ceuta viennent d’être dépassées, selon la délégation gouvernementale” , assurent désormais nos sources), le ministère de l’Intérieur espagnol, a déclaré dans un communiqué, qu’il « mène les travaux nécessaires pour faire face à cette situation depuis le début des événements ».


« Le gouvernement espagnol a travaillé sans relâche sur une politique migratoire qui concerne l’Union européenne dans sa globalité et le Maroc, pays d’origine des personnes qui sont arrivées aujourd’hui dans la ville espagnole (Ceuta, ndlr), et pour établir un cadre de responsabilité conjointe entre l’UE et Maroc pour relever le défi de la gestion des flux migratoires », expliquent les autorités espagnoles.


Dans ce cadre, « le ministre et son équipe ont été et sont en communication permanente avec les autres départements ministériels concernés, notamment avec le département des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération. Également avec la délégation gouvernementale à Ceuta ainsi qu’avec la présidence de la ville autonome. Des contacts ont également été maintenus avec les autorités marocaines », poursuit le texte, dont Le Desk a reçu copie.


Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a présidé cet après-midi une réunion de coordination d’urgence pour faire face à la situation à Ceuta (Sebta), à laquelle ont assisté, entre autres, le secrétaire d’État à la Sécurité, Rafael Pérez  la sous-secrétaire du ministère de l’Intérieur, Isabel Goicoechea, le directeur général de la police, Francisco Pardo, la directrice générale de la Guardia civile, María Gámez et la directrice générale des relations internationales et de l’immigration du ministère, Elena Garzón, informe le communiqué.


« Lors de cette réunion, le renforcement immédiat des troupes de la Guardia civile et de la Police nationale dans la région a été convenu. Plus précisément, les lieux les plus susceptibles de passage à Ceuta seront renforcés avec une cinquantaine de membres de la Guardia civile », apprend-on.


La police nationale espagnole, pour sa part, « va augmenter ses effectifs à Ceuta de plus de 150 agents, parmi les membres des unités d’intervention policière et le personnel spécifique de la section scientifique, de l’immigration et des frontières pour accélérer les procédures de retour en application de l’accord de 1992 avec le Maroc », est-il souligné.


En ce qui concerne l’arrivée d’aujourd’hui à Ceuta, « il convient de rappeler que les autorités espagnoles et marocaines ont récemment accepté de renvoyer au Maroc les citoyens de ce pays qui ont décidé la traversée à la nage, selon une procédure convenue par les deux Etats », conclut le communiqué.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct