logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.08.2022 à 03 H 30 • Mis à jour le 11.08.2022 à 03 H 30 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Rapport

Marché des assurances: la concentration se maintient à un niveau moyen en 2021

ACAPS

La concentration du secteur des assurances s'est maintenue à son niveau moyen durant l'exercice 2021, ressort-il du 9ème rapport annuel sur la stabilité financière, publié par Bank Al-Maghrib (BAM), l'Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) et l'Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC).


« En 2021, la structure du marché des assurances en termes d'effectif d'opérateurs et de parts de marché est restée quasiment inchangée. Par conséquent, la concentration du secteur des assurances, mesurée par l'indice Herfindahl-Hirshman (IHH), s'est maintenue à son niveau moyen en se situant à 0,117 contre 0,116 une année auparavant », indique le rapport.


En assurance Vie, la concentration a gardé son niveau élevé avec un indice qui s’est établi à 0,177 (contre 0,178 en 2020), ajoute la même source, relevant que le nombre réduit des acteurs actifs sur ce segment conjugué à une répartition asymétrique de leur part de marché continue à expliquer ce constat.


Sur ce marché animé par seulement neuf acteurs, trois d’entre eux absorbent 66,7 % de parts de marché. Au sein de la branche vie, l’analyse de la concentration fait ressortir le même constat. En effet, toutes les catégories de cette branche affichent des niveaux de concentration élevés qui s’avèrent plus marqués pour les catégories « mixte » et « contrats UC » (unités de compte). Toutefois, une tendance à la baisse de la concentration des contrats UC se profile, sous l’effet de l’intérêt grandissant des acteurs à commercialiser ce type de contrats, révèle le rapport.


Avec un IHH à 0,137, l'assurance non-vie (hors assistance et crédit) a préservé un niveau de concentration moyen. Le nombre d’acteurs sur ce marché demeurant stable et les parts détenus par les acteurs n’ont pas subi de changements significatifs.


Comparé à l’année 2020, la concentration intra-branche non-vie n’a pas changé. Le rapport fait savoir que les catégories « Automobile », « Responsabilité civile générale », « Incendie et éléments naturels » et « Accidents du travail et maladies professionnelles » affichent des niveaux de concentration moyens, tandis que les catégories « Accidents corporels », « Risques techniques », « Transport », l’assistance-crédit caution et les autres opérations non-vie (grêle, mortalité du bétail, vol, risques climatiques) se démarquent par des niveaux de concentration élevés.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct