En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.03.2021 à 09 H 54 • Mis à jour le 20.03.2021 à 09 H 54
Par
Gouvernement

Maroc-Allemagne: El Otmani rétorque à Bourita avec une circulaire

Dans une circulaire datée du 19 mars, et reprise par l’agence de presse MAP ce samedi, le chef du gouvernement met les points sur les i quant aux fonctionnements des différentes composantes du gouvernement, leurs relations entre elles et avec les organes qui leur dépendent. La publication de la circulaire intervient près de 20 jours, après la lettre du chef de la diplomatie adressée à Saâdeddine El Otmani et aux membres du gouvernement, où on les prie de rompre tout contact avec la représentation diplomatique d’Allemagne et les fondations qui relèvent d’elle.


On affirme notamment que la circulaire « s’inscrit dans le cadre des efforts visant à assurer la bonne mise en œuvre des exigences constitutionnelles et légales, notamment celles liées à la gestion des travaux du gouvernement, au statut juridique de ses membres et aux relations entre les secteurs gouvernementaux, outre la bonne gestion des relations du gouvernement avec les institutions constitutionnelles ». 


Trois directives sont retenues : « la première concerne la garantie d’une bonne coordination et coopération entre le gouvernement et les institutions et organes constitutionnels et la seconde revient sur la préparation et à la publication de circulaires et de publications, alors que la troisième est relative à la gestion de la correspondance entre les secteurs gouvernementaux, vise à atteindre les meilleurs niveaux d’efficacité en matière de performance et d’amélioration de l’action gouvernementale et renforcer la concertation et la coordination entre les secteurs gouvernementaux, dans le plein respect des compétences et des pouvoirs », souligne-t-on.


La circulaire rappelle que « le gouvernement exerce le pouvoir exécutif, sous l’autorité de son chef, conformément aux principes de responsabilité, de délégation, de coordination, de suivi, d’accompagnement, d’évaluation, de solidarité gouvernementale et d’intégration dans l’initiative. Le chef du gouvernement peut également adresser ses directives aux autorités gouvernementales et à leurs administrations publiques, aux institutions et entreprises publiques et aux autres personnes de droit public placées sous la tutelle du gouvernement ».


S’agissant des membres du gouvernement, ajoute la même circulaire, leurs devoirs et compétences dans les secteurs ministériels qui leur sont confiés, ainsi que les structures administratives placées sous leur autorité, dans le cadre des compétences qui leur sont dévolues, restent définis pour chacun d’eux par des décrets, en tenant compte des compétences explicitement attribuées à d’autres autorités et organes conformément à la législation et à la réglementation en vigueur.



©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct