En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.01.2021 à 16 H 09 • Mis à jour le 26.01.2021 à 16 H 11
Par
Sécurité

Maroc-USA: réunion sur la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive

Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et le Département d’État américain organisent, du 26 au 29 janvier 2021, une réunion régionale à distance sur la coopération en matière de lutte contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive, qui s’inscrit dans le cadre du suivi des activités du Groupe de travail Maroc-USA sur les questions sécuritaires, issu du Dialogue Stratégique.


La réunion survient dans un contexte marqué par la montée en puissance des menaces sécuritaires transfrontières posées par les groupes terroristes et les mouvements séparatistes, notamment leurs activités visant à se doter d’armes de destruction massive. Dans ce contexte, le Conseil de Sécurité de l’ONU a adopté plusieurs régimes de sanctions dont la résolution 1540 représente le pilier, visant les acteurs non-étatiques et les groupes armés et terroristes dans le cadre de la lutte contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive.


Lors de cette rencontre régionale, des tables rondes animées par des experts internationaux permettent l’identification des bonnes pratiques ainsi que le partage d’expériences en matière d’application des sanctions internationales sur des cas précis relevant du Conseil de Sécurité de l’ONU.


Organisée en collaboration avec le Centre Stimson, référence internationale dans le domaine de la lutte contre la prolifération nucléaire et des armes de destruction massive, la réunion connaît également la participation de la Tunisie et de la Libye, ainsi que d’une délégation marocaine représentant le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique, l’Administration de la Défense Nationale, les Forces Armées Royales, la Gendarmerie Royale, Bank Al-Maghrib, l’Unité de Traitement du Renseignement Financier (UTRF), l’Administration des Douanes, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Par
Revenir au direct