logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.04.2020 à 19 H 37 • Mis à jour le 13.04.2020 à 19 H 50
Par
Palais Royal

Mohammed VI propose à ses alliés africains une initiative commune anti-Covid-19

Au cours d’entretiens téléphoniques avec les présidents Alassane Ouatara (Côte d’Ivoire) et Macky Sall, le Roi Mohammed VI a proposé le lancement d’une initiative de chefs d’Etat africains visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner les pays africains dans leurs différentes phases de gestion de la pandémie

Le Roi Mohammed VI a eu, ce jour, des entretiens téléphoniques, respectivement, avec Alassane Dramane Ouattara, président de Côte d’Ivoire et Macky Sall, président du Sénégal, annonce un communiqué du Cabinet royal


Ces entretiens ont porté sur l’évolution alarmante de la pandémie du Covid-19 dans le continent africain.


Au cours de ces entretiens, le Roi Mohammed VI a proposé le lancement d’une initiative de chefs d’Etat africains visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner les pays africains dans leurs différentes phases de gestion de la pandémie.


« Il s’agit d’une initiative pragmatique et orientée vers l’action, permettant un partage d’expériences et de bonnes pratiques, pour faire face à l’impact sanitaire, économique et social de la pandémie ».


Le 3 avril dernier, le président français s’était entretenu avec 10 dirigeants africains. Absents du lot, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, tandis que l’Égypte y était présente.


L’entretien téléphonique faisait suite à la publication d’une note diplomatique élaborée le 23 mars par le Centre d’Analyse, de Prévision et de Stratégie (CAPS) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français. Sur un ton alarmiste, la note fait état des craintes de la France « d’une éventuelle déstabilisation durable  » du Sahel et de l’Afrique centrale. La mention du Maroc y est occultée, alors que Rabat via ses relais ne cesse de faire valoir l’apport particulier qu’il a à apporter dans la région.


Lors de son discours aux Français de ce jour, Macron  a précisé qu’il était  « de notre devoir d’annuler massivement » la dette de nos « voisins d’Afrique » et de venir en aide à ces pays.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct