En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.01.2022 à 13 H 39 • Mis à jour le 17.01.2022 à 13 H 39
Par
Covid-19

Nombre d’experts de santé appellent à la réouverture des frontières sous conditions

De plus en plus de voix d’experts s’élèvent dans les médias pour recommander l’ouverture des frontières, avec les précautions qui s’imposent, puisque le maintien de la fermeture nuit à l’économie et permettrait la relance du tourisme, secteur en situation de grave crise au Maroc, relève le journal espagnol La Razon qui compile ces avis tirés de la presse marocaine.


Pour le Pr. Azeddine Ibrahimi, cité par Assabah, la chose appropriée serait de rouvrir les frontières, en maintenant les mesures de sécurité prévues déjà en vigueur avant leur fermeture. Le directeur du Laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine de Rabat et du centre MedBiotech, estime ainsi que l’heure est venue de rouvrir les frontières en maintenant les mesures préventives aux aéroports et autres postes frontières, dans le cadre de la politique préventive menée par le Maroc depuis le début de la pandémie.


De cette manière, la préservation de la santé publique serait prioritaire, mais avec le moins de dommages possible aux niveaux économique, social, éducatif et psychologique, alors que la fermeture totale et prolongée a un coût très élevé pour le pays.


La fermeture des frontières a porté un coup fatal pour le tourisme alors que certains pays de la région, comme l’Égypte et la Turquie, par exemple, ont décidé de garder leurs frontières ouvertes et bénéficient ainsi d’un flux touristique permanent, avec tous les avantages économiques que cela implique. Il est indéniable, souligne-t-il, que la venue de touristes remplissant les conditions sanitaires requises ne présente aucun risque en raison de la situation épidémiologique actuelle au Maroc. Au contraire, cela relancerait même un secteur touristique en voie de disparition.


Si à un moment donné la décision de fermer les frontières était correcte, aujourd’hui elle n’est plus rentable pour notre pays, estime-t-il. Elle ne présente plus aucun intérêt sur le plan sanitaire, épidémiologique ou même économique et social. « Ce n’est pas bon pour l’image du Royaume ni pour la crédibilité de ses décisions, d’autant que la mesure n’empêche en rien la détérioration de la situation épidémiologique », ajoute-t-il.


De son côté, le médecin et spécialiste des politiques de santé, Pr.Taieb Hamdi , considère que les touristes et les Marocains résidant à l’étranger, qui disposent d’un carnet de vaccination et/ou peuvent présenter un certificat prouvant qu’ils ne sont pas positifs au virus, posent un risque nettement inférieur qu’un citoyen qui n’est pas complètement vacciné et qui ignore les mesures recommandées.


Pour ce spécialiste, dans la situation actuelle de propagation du virus au Maroc, l’ouverture des frontières et l’entrée au Royaume d’étrangers qui remplissent les conditions sanitaires requises ne présente pas un risque élevé pour la situation sanitaire En tout état de cause, l’ouverture des frontières dans les conditions précitées ne risquerait pas d’aggraver davantage la situation épidémiologique, conclut-il.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct