En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.11.2020 à 15 H 53 • Mis à jour le 20.11.2020 à 15 H 53
Par et
Phosphates

OCP: L’EBITDA en progression de 4% à fin septembre malgré la crise

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe OCP s’est établi à 41,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2020, contre 42,5 MMDH une année auparavant.


« Malgré la baisse des prix de toutes les catégories de produits vendus par le Groupe, OCP a affiché à fin septembre 2020 un chiffre d’affaires de 41,7 milliards de dirhams, relativement stable en comparaison à l’année dernière, porté par une hausse significative des volumes d’exportation d’engrais », indique le Groupe dans un communiqué sur ses résultats à fin septembre 2020.


L’EBITDA du Groupe était, pour sa part, en progression de 4 % à fin septembre 2020 avec une marge d’EBITDA solide de 33 %, en progression par rapport à 31 % affichés à fin septembre 2019, précise le Groupe, notant que cette performance s’explique notamment par les initiatives d’excellence opérationnelle et les efforts de maîtrise des coûts du Groupe.


Le Groupe fait état ainsi d’un EBITDA de 13,7 MMDH, conte 13,1 MMDH à fin septembre 2019, ajoutant que les dépenses d’investissement se sont élevées à 6,4 MMDH à fin septembre 2020.


En effet, le Groupe OCP affiche à fin septembre 2020 des résultats opérationnels « solides » et des marges en « nette progression », en dépit du contexte de pandémie actuel et d’une baisse des prix internationaux, indique le Groupe.


« Cette performance s’appuie sur les avantages compétitifs du Groupe, sa vaste présence à l’international et sa flexibilité industrielle et commerciale », explique la même source.


Par ailleurs, le Groupe souligne que les prix internationaux du DAP ont connu une baisse de plus de 15 % sur les neufs premiers mois de l’année 2020 comparés à ceux réalisés durant la même période de l’année passée, précisant que cette situation de prix défavorable a été compensée par « une hausse des importations à travers le monde, soutenue notamment par une forte demande en Inde grâce à des niveaux de consommation exceptionnels et un pouvoir d’achat favorable des fermiers au Brésil ».


Et d’ajouter que le marché a connu une baisse significative des exportations chinoises, en raison de la hausse de la consommation locale des engrais ainsi qu’à l’impact de la pandémie Covid-19. De même, le Groupe indique avoir bénéficié de sa présence à travers les cinq continents et de sa flexibilité industrielle pour adapter son portefeuille de produits à la demande de chaque région et profiter au mieux des opportunités du marché. Il a ainsi augmenté ses exportations d’engrais de près de 1,8 million de tonnes par rapport à la même période de l’année passée, principalement dirigés vers l’Amérique Latine, l’Europe et l’Inde.


Malgré la pandémie qui perdure, les perspectives du Groupe pour l’année 2020 demeurent « favorables », estime la même source, notant que sous réserve d’absence d’impacts significatifs à venir de la pandémie Covid-19, l’année 2020 présente des projections positives pour la fin de l’exercice.

Par et
Revenir au direct