S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.06.2023 à 13 H 05 • Mis à jour le 19.06.2023 à 13 H 05 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Diplomatie

Ofir Akunis, ministre israélien de l’Innovation, attendu ce lundi au Maroc

Les visites d'officiels israéliens au Maroc se multiplient. Le ministre de l'Innovation, de la Science et de la Technologie d’Israël, Ofir Akunis, est attendu ce 19 juin au Maroc pour une visite officielle, à l'invitation de son homologue, le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Abdellatif Miraoui, apprend Le Desk du Bureau de liaison d’Israël à Rabat.


L'objectif principal de cette visite est de « discuter des initiatives de coopération entre les deux pays dans des secteurs aussi divers que l'agritech, la food-tech, la gestion de l'eau, et l'intelligence artificielle », précise la même source indiquant que le ministre de l’État hébreu a également prévu de rencontrer d'autres ministres, des scientifiques, ainsi que des responsables de la communauté juive marocaine.


Avant son arrivée au Maroc, Akunis a partagé son « enthousiasme » à l'égard de cette première visite officielle au Maroc. Il a rappelé son rôle actif dans l'accord de paix et la reprise des relations entre les deux pays lors de son mandat de ministre de la Coopération régionale en 2020-2021. Il a exprimé par ailleurs son engagement à « promouvoir cet accord de paix dans de nombreux domaines pour l'avenir de leurs enfants et de tous les peuples de la région ».


« Ce n'est que le début d'une belle amitié », a déclaré le ministre, insistant sur l'importance historique des relations entre les deux pays qui « remontent à des centaines d'années  », rapporte la même source.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct