S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.08.2023 à 11 H 46 • Mis à jour le 08.08.2023 à 11 H 46 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Espagne

Pedro Sanchez termine ses vacances au Maroc et se rend aux îles Canaries

Le président espagnol par intérim, Pedro Sanchez, a quitté le Maroc lundi à l'issue d'un séjour déclaré comme « strictement privé », en compagnie de sa femme et de ses deux enfants.


Après une semaine de vacances au Maroc, « entièrement payée sur ses ressources personnelles », le chef du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) est retourné à Madrid lundi matin, avant de reprendre quelques heures plus tard un vol à destination de Lanzarote, île de l'archipel des Canaries, rapportent des sources de la Moncloa.


Initialement prévu pour passer ses vacances sur l'île de Lanzarote, Pedro Sanchez a pris de court en décidant finalement de consacrer une partie de son temps de repos au Maroc. Cette décision semble être une réponse directe à ses détracteurs qui l'avaient critiqué lors de la campagne des élections législatives du 23 juillet dernier pour sa proximité avec le Maroc. En compagnie de son épouse et de leurs deux filles, le président espagnol a été aperçu sur la place Jemâa El Fna à Marrakech.


Des sources locales laissent entendre que son séjour au Maroc s'achèvera à Tétouan, dans le nord du pays, à proximité de Fnideq (Rincón), où le roi Mohammed VI profite également de ses vacances. Pour l'instant, aucune information officielle ni officieuse ne confirme son passage au nord du Maroc.


D'après des sources de la Moncloa, Pedro Sanchez a quitté le Maroc au bord d’un vol commercial. Le président s’est rendu « lundi après-midi à Lanzarote où il restera quelques jours dans la résidence royale de La Mareta accompagné de sa famille ».


La résidence royale de La Mareta a été construite dans les années 1970 pour le roi Hussein de Jordanie, qui l'a finalement offerte en 1989 au roi Juan Carlos Ier. Depuis lors, la résidence a accueilli plusieurs chefs d'État étrangers et est également la destination de vacances habituelle des présidents du gouvernement espagnol.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct