En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
02.08.2018 à 17 H 41 • Mis à jour le 02.08.2018 à 17 H 41
Par
Migrants

Rabat réagit pour la première fois aux tensions migratoires avec l’UE

Le gouvernement, par la voix de son porte-parole Mustapha El Khalfi a annoncé ne pas se sentir suffisamment soutenu par l’Union européenne « sur les efforts et les sacrifices » qu’il déploie pour contenir l’immigration clandestine vers l’Europe, qu’elle soit d’origine marocaine ou subsaharienne et qui a connu une forte recrudescence ces derniers mois.


« Le support financier consenti par l’UE n’a pas atteint le niveau de nos efforts et les sacrifices que nous faisons », a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse hebdomadaire à l’issue du Conseil de gouvernement.


Khalfi a insisté pour dire que « la coopération impliquant les pays de la Méditerranée occidentale profitera à tous », se référant à l’inconfort de Rabat sur le soutien de l’UE particulièrement focalisé envers les pays de la Méditerranée orientale, en particulier la Turquie, appelant ainsi à une « responsabilité partagée » entre Rabat et l’UE.


Il s’agit ainsi de la première réaction officielle de Rabat après les informations divulguées sur les exigences du Maroc adressées dernièrement à Madrid et qui font état de la demande d’une aide spéciale de 60 millions d’euros en cours d’examen par Bruxelles.

Revenir au direct