En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.05.2018 à 14 H 54 • Mis à jour le 04.05.2018 à 14 H 54
Par
Tourisme

Rahou Belghazi accuse la RAM de saboter la destination Ouarzazate

Après sa charge contre le ministre du tourisme, Mohamed Sajid, en février dernier, qu’il accusait de « ne pas joindre sa parole aux actes », Rahou Belghazi, Président du Conseil provincial du tourisme de Ouarzazate, haut lieu touristique et destination phare des productions cinématographiques hollywoodiennes, attaque cette fois-ci la Royal Air Maroc, qu’il accuse de « sabotage », tout en exigeant une réunion d’urgence avec les responsables de la compagnie aérienne.

 

 

« Depuis plus de 10 jours, les vols à destination de Ouarzazate connaissent des perturbations inexplicables, les vols qui devraient en principe arriver avant minuit, atterrissent plus de 3 h plus tard, le dernier dérapage en date n’est que celui du vol de ce jeudi 3 mai , qui n’est arrivé a Ouarzazate qu’a 4 h 30 du matin du 4 mai », écrit le président du CPT de Ouarzazate au président de la compagnie aérienne nationale, Abdelhamid Addou, dans une lettre de protestation datée du 4 mai dont Le Desk a reçu copie.



« Plus grave encore et malgré nos diverses lettres adressées à la Royal air Maroc, au ministère du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale ainsi qu’au wali et au président de la région de Draâ Tafilalet, et malgré notre réunion au siège de la wilaya de Draâ Tafilalet le 2 mars 2018 dans laquelle nous avons exprimé notre désaccord par rapport à la programmation des vols de la compagnie pour notre destination, nous continuons de constater que votre politique vise d’une manière claire à détruire cette destination et à faire fuir les TO et agents de voyage opérant dans cette zone », poursuit-il, regrettant que la Royal Air Maroc desserve Ouarzazate avec de « petits appareils », des ATR opérés par RAM Express pour ses liaisons régionales.

Revenir au direct