En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.06.2021 à 08 H 17 • Mis à jour le 24.06.2021 à 13 H 20
Par
Webinaire

Risques environnementaux : les recommandations du GIPSI

En marge de la journée mondiale de l’environnement tenue le 5 juin 2021, le Groupement Interprofessionnel de Prévention et de Sécurité Industrielle (GIPSI) a organisé, en collaboration avec le World Environment Center (WEC) et la CGEM, le mardi 9 juin 2021 un webinaire, sous le thème : « Prévention des risques environnementaux, Comme une des contributions du secteur privé dans l’opérationnalisation de la SNDD ».


Plus de 200 participants en ligne ont suivi les travaux du webinaire où une dizaine de responsables, experts et intervenants de haut niveau du Département de l’Environnement, des secteurs productifs, monde académique, opérateurs, ingénierie, finance et assurance, etc. ont animé les thématiques prévues au programme. Ont ainsi été présentés les dernières évolutions en matière de réglementation environnementale, les outils proposés par la normalisation et la certification dans la maitrise des impacts environnementaux, la stratégie nationale de développement durable, l’importance de la prévention des risques environnementaux ainsi que les retours d’expérience des entreprises.


A l’issue de cet évènement, les participants ont émis les principales recommandations suivantes :


Sur le plan du cadre réglementaire :


–  Orienter la réglementation vers une approche proactive et positive intégrant des mesures incitatives et d’accompagnement permettant aux entreprises de s’inscrire dans l’innovation et de faire de la prévention et de la gestion des risques environnementaux un levier pour la création de plus de valeur et de richesse,


–  Actualiser la loi sur les établissements classés datant de 1914 pour la rendre appropriée au contexte actuel et y intégrer une procédure enrichie de gestion des risques environnementaux majeurs,


–  Accélérer la mise en place des normes de rejet spécifiques aux activités industrielles,



–  Intégrer la conformité aux normes et les démarches de management certifiées dans le cadre légal régissant les risques environnementaux,


–  Mettre en place un comité de réflexion pour étudier la faisabilité d’élaborer des valeurs limites d’émissions locale ou régionale permettant de prendre en compte le contexte et la nature des activités.


Sur le plan de la mutualisation des moyens :


–  Doter les zones industrielles de l’infrastructure nécessaire pour la gestion des risques environnementaux en s’appuyant sur la mutualisation des moyens,


–  Encourager les activités de maitrise des risques environnementaux basées sur la mutualisation des moyens et du savoir-faire permettant aux TPME d’y accéder à moindre frais,


–  Élaborer des guides et des outils de prévention et de protection des risques environnementaux s’adressant à tous les niveaux de l’entreprise,


–  Inciter les donneurs d’ordres à sensibiliser et accompagner toutes les composantes de leur écosystème à la prise en compte des risques environnementaux,


Concernant les études, veilles et bases de données :


–  Promouvoir la réalisation d’études et le développement de sujets de recherches en matière de gestion des risques environnementaux dans le cadre de partenariat Monde Universitaire/Entreprises,


–  Encourager la mise en place de bases de données permettant de capitaliser sur les retours d’expériences en matière de gestion des risques environnementaux,


–  Développer dans le cadre de partenariat Monde universitaire/Entreprises des formations qualifiantes en matière de gestion des risques environnementaux,


–  Dans la chaine de valeurs des projets d’investissements, prévoir la prévention des risques environnementaux dès les premières phases d’études de faisabilité, conception, planification, réalisation… pour évoluer ainsi de l’approche « réactive » à « proactive » vis à vis des crises,


En matière de partenariats :


–  Développer et diversifier les produits d’assurances spécifiques aux risques environnementaux et encourager les entreprises ayant adopté des démarches de maitrise de ces risques,


–  Mettre en place un prix national par catégorie d’entreprise pour promouvoir la gestion des risques environnementaux et récompenser les innovations et les meilleures réalisations en la matière.


Le Groupement Interprofessionnel de Prévention et de Protection Industrielle est une association à but non lucratif créée en 1992 et réunissant les principaux acteurs de la gestion globale des risques (industriels, entreprises publiques, assureurs, universitaires, bureaux de conseils et d’ingénierie, médecins du travail, professionnels de la sécurité, …) pour œuvrer ensemble à améliorer la sécurité dans les entreprises, favoriser les initiatives d’éducation et de formation en matière de sécurité industrielle et être une force de proposition vis-à-vis des Pouvoirs Publics dans le domaine de la prévention et de la maîtrise des risques industriels.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct