En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.03.2021 à 01 H 26 • Mis à jour le 07.03.2021 à 01 H 26
Par
Propagande

Sahara: Cafouillage médiatique entre l’Algérie et le Polisario autour d’une fake news

La prochaine réunion du Conseil paix et sécurité (CPS) de l’Union africaine prévue le 9 mars a fait l’objet d’un télescopage assez cocasse entre les vecteurs de propagande du Front Polisario et la télévision d’Etat algérienne a relevé Yabiladi.


Le programme du CPS prévoit le mardi une réunion au niveau des chefs d’Etat où il est question de discussions sur la paix durable en Afrique avec un focus sur le « changement climatique et ses effets sur la paix et la sécurité sur le continent » qui sera suivi de « la mise en œuvre du Paragraphe 15 de la Décision sur ‘Faire taire les armes’ du 14ème sommet extraordinaire ».


En toute évidence, ce conclave convoqué par le Kenya qui assure la présidence tournante du CPS, n’est pas destiné à se pencher sur la situation qui prévaut au Sahara Occidental. Le CPS est d’ailleurs dessaisi de la question depuis que le Maroc a consenti au rôle de « la troïka » et que Rabat a imposé que seul le Conseil de sécurité des Nations Unies et les instances onusiennes en général sont chargées d’encadrer le processus politique devant mener à la résolution de ce « différend régional », selon la terminologie désormais usitée par la diplomatie marocaine pour qualifier le statut de ce conflit.


Pour rappel, l’Afrique du Sud avait en décembre dernier joué sans succès des coudes pour son dernier mois de mandat à la tête du CPS pour inscrire le Sahara dans l’agenda de l’Union africaine.


Cependant, et dans le contexte du torrent de fake news débité par les relais du Polisario depuis les événements de Guerguerat faisant état d’affrontements armés avec les Forces armées royales (FAR) le long du berm de défense, certains sites du Polisario ont affirmé que des contacts étaient en cours avec le Maroc pour « conclure un nouveau cessez-le-feu » et que cette question allait être débattue par le CPS.


La télévision d’Etat algérienne a repris à son compte ces fausses informations, comme elle reprend en boucle les communiqués de « guerre » diffusés par le Polisario depuis novembre, malgré que la Minurso n’ait à aucun moment fait état à l’ONU de combats dans la zone, selon les déclarations officielles de Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations Unies.


L’agence SPS du Polisario a fini d’ailleurs par démentir, par la voix de Mohamed Salem Ould Salek, en charge de ses affaires extérieures, que des contacts étaient en cours avec le Maroc pour rétablir un quelconque cessez-le-feu qui n’avait été d’ailleurs déclaré comme rompu que par la direction du Front…

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct