En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.02.2021 à 02 H 35 • Mis à jour le 04.02.2021 à 02 H 35
Par
Algérie

Sahara: les députés algériens demandent à Biden d’annuler la décision de Trump

Ce 3 février les groupes parlementaires de l’Assemblée populaire nationale (APN) et du Conseil de la nation (Sénat) algériens ont écrit au président américain Joe Biden pour lui demander d’annuler la décision de son prédécesseur Donald Trump reconnaissant la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental.


« Le décret de Trump sur le Sahara Occidental viole les principes des États-Unis sur cette question », estiment les parlementaires algériens dans leur lettre à Biden, où ils félicitent le nouveau président américain pour son élection.


Ils affirment à Biden que le Sahara Occidental est « classé par l’ONU comme un territoire non autonome depuis 1963, et le droit des peuples à l’autodétermination qui constitue un principe dans l’histoire des États-Unis et une règle fondamentale du droit international ».


L’administration Biden ne s’est pas encore exprimée officiellement sur la décision de Trump de reconnaître la souveraineté marocaine sur ce territoire, mais a déclaré à diverses occasions qu’elle soutiendra sans relâche les Accords d’Abraham, y compris celui conclu avec le Maroc.


Le 19 janvier, devant la Commission des affaires étrangères du Sénat américain, Antony Blinken, nouveau secrétaire d’État, a affirmé que l’administration Biden examinera certains des engagements pris par l’administration Trump pour inciter les pays à conclure ces accords avec Israël, faisant davantage référence aux contrats de ventes d’armes promis aux Emirats arabes unis (F-35) et à l’Arabie Saoudite. Blinken, lors de ses sorties publiques n’a pas cependant commenté spécifiquement le cas marocain et n’a pas encore pris officiellement attache avec Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères.

Par
Revenir au direct