S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.03.2024 à 04 H 22 • Mis à jour le 01.03.2024 à 04 H 22 • Temps de lecture : 4 minutes
Par et
Tendance

Secteur BTP : augmentation de 56% de l’investissement public en 2024

L’investissement public dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) a augmenté de 56 % en 2024 par rapport à 2023, s’établissant à 64 MMDH a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka.


Intervenant dans le cadre d’une journée d’information sur les programmes prévisionnels des marchés de BTP en 2024, qui a connu la présence du ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, et du ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, le ministre a indiqué que « cette rencontre intervient dans une année où le secteur du BTP devrait connaître une reprise remarquable, bénéficiant de l’augmentation de l’investissement public, et de la mise en œuvre des programmes structurants ».


Baraka a, dans ce cadre, rappelé que ces programmes structurants englobent notamment le programme de reconstruction et de réhabilitation générale des zones touchées par le séisme d’Al Haouz qui bénéficieront de la reconstruction et la réhabilitation de leurs infrastructures, mais également d’un ambitieux programme de développement à travers des projets structurels d’une valeur de 120 MMDH, qui sera mis en œuvre sur une période de cinq ans.


Le ministre a, par ailleurs, fait observer que le Maroc s’apprête à accueillir des manifestations de grande envergure, avec notamment l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025 et de la Coupe du Monde de la FIFA 2030, ce qui « présente une occasion cruciale de transition vers un développement intégral du Royaume ».


Le ministre de l’Eau et de l’Équipement a également évoqué le partenariat scellé entre le Maroc et les Émirats Arabes Unis, qui s’étendra de 2024 à 2029. Cet accord est assorti d’une perspective importante pour les investissements dans les domaines du bâtiment et des travaux publics, a-t-il relevé.


Lors de cette rencontre, marquée également par la présentation des projets les plus importants lancés en 2023, M. Baraka a précisé que 41 MMDH ont été investis par l’État dans les domaines de l'infrastructure et de l'eau durant cette période, soit 91 % du programme prévisionnel 2023.


Il a, dans ce sens, insisté sur les mesures d’accompagnement permettant d’organiser et de structurer le secteur du BTP, afin de finaliser la création d’un écosystème fort au service de la souveraineté technique du Maroc.


Parmi l’ensemble des mesures d’accompagnement du secteur, le ministre a cité la classification et la qualification des entreprises du BTP permettant la création d’un système unifié pour l’ensemble de l’administration, l’amélioration du cadre de la commande publique (référentiel des prix unitaires et refonte du système de la révision des prix) dont l’objectif est de garantir la qualité finale des ouvrages, mais également la dématérialisation totale des procédures avant la fin de l’année 2024 (où les entreprises seront dispensées du dépôt des dossiers physiques), outre la mise en place de l’observatoire de BTP (OBTP) permettant d’accroitre la visibilité du secteur du BTP au Maroc.


Baraka a, à ce propos, souligné que le secteur du BTP est « l’un des secteurs les plus créateurs de valeur en termes socio-économiques, il représente plus de 6 % du PIB national et emploie un million de Marocains », estimant que « l’augmentation de l’investissement public permettra l’amélioration des conditions économiques de milliers d’entreprises et la création d’emplois ».


Le ministre du Transport et de la Logistique a, pour sa part, indiqué dans une déclaration à la presse, que sa participation à cette journée d’information intervient afin de présenter devant les acteurs du secteur BTP les différents projets prévus au titre de 2024 pour le secteur du transport et de la logistique, dont ceux concernant les chemins de fer et les aéroports.


« Nous avons de très importants projets qui seront lancés dès l’achèvement de la mobilisation des fonds budgétaires, dont l’extension de la ligne à grande vitesse (LGV) pour relier Kénitra à Marrakech pour un coût prévisionnel de 50 MMDH et les travaux d’élargissement des aéroports de Marrakech, Agadir et Tanger pour une enveloppe budgétaire de 5 MMDH », a relevé Abdeljalil.


De son côté, Sekkouri a souligné que cette journée est importante, dans la mesure où elle permet de réunir les acteurs du secteur du BTP, qui mobilisent d’importants investissements étatiques, pour les sensibiliser quant à leurs rôles dans la création des opportunités d’emploi.


« A l’issue d’une année difficile, marquée par les effets de l’inflation sur les secteurs connexes, les secteurs du BTP connaissent une reprise avec de grands programmes d’investissement lancés dans le Royaume lors des prochaines années. Notre défi est de faire en sorte que chaque dirham de l’argent public investi dans ces programmes soit créateur d’opportunités d’emploi de qualité, pour toutes les catégories de citoyens et dans toutes les régions du Royaume », a souligné le ministre.


Cette journée d’information a notamment été marquée par la participation de différents professionnels du secteur de BTP, ainsi que des institutions professionnelles et des départements concernés.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct