En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.05.2019 à 01 H 20 • Mis à jour le 15.05.2019 à 01 H 21
Par et
Afrique

Sénégal: le poste de Premier ministre supprimé

Le président sénégalais Macky Sall a promulgué mardi la loi constitutionnelle portant notamment suppression du poste de Premier ministre, apprend-on de source officielle.


Le chef de l’Etat qui a également pris un décret portant composition du gouvernement « a ainsi renouvelé sa confiance aux ministres et secrétaires d’Etat en fonction avant la révision constitutionnelle », selon un communiqué de la présidence sénégalaise, signé de la porte-parole du gouvernement.


« Monsieur le président de la République a promulgué ce jour la loi constitutionnelle portant notamment suppression du poste de Premier ministre », a annoncé le communiqué.


Le chef de l’Etat a également pris ce jour le décret portant composition du gouvernement et a ainsi renouvelé sa confiance aux ministres et secrétaires d’Etat en fonction avant la révision constitutionnelle, rapporte le document.


Le projet de loi portant révision de la Constitution qui a consacré la suppression du poste de Premier ministre, a été votée le samedi 4 mai par une écrasante majorité des députés, avec 124 voix pour et 7 contre. Au total 7 abstentions avaient été dénombrées sur 138 votants.


« Cette réforme envisagée va permettre au président de la République d’être en contact direct avec les niveaux d’application, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation des politiques publiques », avait expliqué Malick Sall, ministre de la Justice dans le rapport général du projet de loi.


La suppression du poste de Premier ministre devrait également permettre d’économiser quelque 193 milliards de FCFA dans les quatre prochaines années, avait-il expliqué.


A rappeler qu’au total, treize Premiers ministres se sont succédés à la tête du gouvernement du Sénégal depuis l’accession du pays à la souveraineté internationale. Mahamad Boun Abdallah Dionne en poste depuis le 06 juillet 2014, est ainsi la treizième et dernière personnalité à occuper cette fonction.

Revenir au direct