En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.07.2021 à 16 H 04 • Mis à jour le 15.07.2021 à 16 H 05
Par
Territoires

Tanger- Gzenaya : 650 MDH pour les projets du programme de réhabilitation

La réalisation des projets du programme intégré de réhabilitation et de développement de la commune de Gzenaya (2021-2022), situé en périphérie de Tanger, nécessite une enveloppe budgétaire d’environ 650 millions de dirhams (MDH).


La mise en œuvre de ce programme, qui fait l’objet d’une convention approuvée par le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima lors de sa session ordinaire du mois de juillet, est assurée dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville (50 MDH), le département de la Jeunesse et des sports (30 MDH), le département de la Culture (15 MDH) et le Conseil de la région (52,4 MDH).


La réalisation des projets de ce programme connait également la participation de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (5 MDH), l’Académie régionale d’éducation et de formation (47,4 MDH), le Conseil communal de Gzenaya (360 MDH), et les autorités déléguées pour la gestion des secteurs de l’eau, l’électricité et de l’assainissement liquide (90,2 MDH).


Parmi les projets prévus figurent la construction et l’entretien de routes, de trottoirs et de tunnels souterrains, le renforcement et l’extension des réseaux d’eau, d’électricité et d’assainissement liquide, et la création et la réhabilitation d’espaces verts.


A cela s’ajoutent la mise en place d’installations économiques et sociales de proximité, et des équipements sportifs et culturels, ainsi que l’aménagement de stations de bus et de taxis, et la réhabilitation des espaces forestiers.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct