En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.05.2019 à 20 H 29 • Mis à jour le 09.05.2019 à 20 H 29
Par
Etats-Unis

Trump se dit prêt au dialogue avec l’Iran sans exclure un conflit armé

Donald Trump a invité jeudi l’Iran au dialogue concernant son programme nucléaire, mais n’a pas exclu une confrontation armée, compte tenu des tensions bilatérales.


Le président américain, qui s’exprimait dans le cadre d’une conférence de presse impromptue à la Maison Blanche, a refusé de dire pourquoi il avait ordonné récemment l’envoi du porte-avions Abraham Lincoln et de son groupe aéronaval au Moyen-Orient.


« Nous avons des informations que vous ne voudriez pas connaître. Ils étaient très menaçants et nous devons préserver la sécurité de ce pays et de nombreux autres », a-t-il déclaré.


Interrogé sur le risque de conflit armé dû à la présence militaire américaine dans la région, Donald Trump a répondu :


« Je suppose que vous pouvez le dire en permanence, non ? Je ne veux pas l’exclure, mais j’espère que cela n’arrivera pas. Nous avons l’un des navires les plus puissants au monde et nous ne voulons pas faire n’importe quoi. »


Il s’est par ailleurs à nouveau dit prêt à rencontrer les dirigeants iraniens. « Ce qu’ils devraient faire, c’est m’appeler, s’asseoir (pour discuter). Nous pouvons conclure un accord équitable. Nous ne voulons tout simplement pas qu’ils aient l’arme atomique. Ce n’est pas trop demander et nous pourrions les aider à retrouver la grande forme. »

 

Un an jour pour jour après l’annonce du retrait américain de l’accord de Vienne sur son programme nucléaire, l’Iran a renoncé mercredi une partie de ses engagements et a donné 60 jours aux autres signataires pour mettre en œuvre leurs promesses de compensation des sanctions américaines.

Revenir au direct