En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.03.2017 à 01 H 00 • Mis à jour le 18.03.2017 à 02 H 18
Par

Un collectif pro-Polisario manifeste contre l’importation de sable du Sahara aux Canaries

Deux attroupements ont eu lieu vendredi 17 mars à Las Palmas, l’un devant le siège de Cementos Especiales de las Islas (Ceisa), une compagnie de ciment, et l’autre aux abords la plage de Anfi Tauro pour « dénoncer les entreprises canariennes qui pillent le sable du Sahara », rapporte El Diario. L’action a été menée par un collectif pro-Polisario du nom de Sáhara Acción qui cherche à sensibiliser l’opinion publique locale sur l’importation aux Canaries de sable venant du Sahara pour les besoins en bâtiment et pour alimenter les plages artificielles de l’archipel. Un documentaire serait même en projet. L’importateur Granintra qui assure tous les quinze jours une navette avec le continent est lui aussi visé par la campagne des activistes qui tentent de faire le parallèle avec la décision prise par la Cour européenne de justice (CJUE) dans le cadre de l’Accord agricole Maroc-UE. Un des sympathisants du mouvement cité par El Diario reconnaît que « cela pourrait paraître ridicule au vu de la disponibilité de cette ressource » et préfère argumenter sur la « légitimité » d’un tel commerce qu’il juge « illicite ».

Revenir au direct