En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.05.2019 à 09 H 10 • Mis à jour le 14.05.2019 à 09 H 10
Par
Soudan

Un soldat et trois manifestants tués à Khartoum, de nombreux blessés

Un soldat et trois manifestants ont été tués et de nombreux manifestants blessés lundi soir dans des heurts à Khartoum, a rapporté la télévision publique soudanaise.


Des tirs nourris ont été entendus jusque tard dans la soirée dans la capitale soudanaise.


Un peu plus tôt, le Conseil militaire de transition (CMT), au pouvoir au Soudan depuis la chute du président Oumar el Béchir, a déclaré qu’un soldat avait été tué et de nombreux manifestants blessés.


Le CMT a accusé des groupes armés, mécontents des progrès dans les discussions entre militaires et opposition, d’avoir tiré dans la foule rassemblée sur plusieurs sites de Khartoum.


Ces heurts sont survenus après que le CMT a annoncé dans la journée être parvenu à un accord avec l’opposition sur la structure de l’autorité de transition, dont la composition doit être examinée mardi.


Mardi dernier, le CMT s’était dit globalement d’accord avec la structure de gouvernement proposée par l’opposition, ajoutant toutefois que le système devait continuer à s’appuyer sur la charia (loi coranique).


Après plusieurs mois de manifestations de rue, l’armée a évincé le 11 avril le président Omar el Béchir qui était à la tête du pays depuis 1989.


Il a été inculpé avec d’autres pour incitation au meurtre de manifestants, ont annoncé les services judiciaires lundi.


L’ex-président n’a pas fait de commentaires publics depuis son arrestation.

Revenir au direct