logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.11.2022 à 00 H 27 • Mis à jour le 01.11.2022 à 00 H 27 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et
Parlement

Urbanisme : 3 500 dossiers immobiliers rejetés en cours de révision

Fatima-Ezzahra El Mansouri, ministre de l'aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville a indiqué lundi que son département a procédé à la révision de 3 500 dossiers dans le domaine de l'immobilier rejetés auparavant pour des motifs techniques ou administratifs.


Dans une réponse à une question orale sur « l'accélération des dossiers d'investissement dans le domaine de l'immobilier » posée par le groupe Authenticité et Modernité (PAM) à la Chambre des représentants, elle a fait état de l'approbation de plus de 1 538 dossiers d'un coût global de 17 milliards de dirhams dont une part de réalisation de l'ordre de 14,65 milliards de dirhams et une création d'emplois chiffrée à 68 000 postes.


Et d'ajouter que la première circulaire publiée par le gouvernement a porté sur la révision des dossiers d'investissement rejetés pour des motifs liés à des considérations techniques ou encore des procédures administratives et ce, en raison du fait que ce gouvernement est conscient de son rôle majeur dans la promotion des investissements.


La ministre a également fait savoir que son département a publié une circulaire relative à la délivrance de l'attestation de la vocation non agricole (AVNA), ce qui a, selon elle, permis de résoudre un nombre important de dossiers restés dans les tiroirs pendant de nombreuses années, outre l'examen de 94 500 projets lors de l'année en cours dont 65 % ont d'ores et déjà reçus l'approbation nécessaire.


Dans cet même objectif, El Mansouri a affirmé que son département a mis en place une nouvelle génération de documents urbanistiques visant à booster les investissements tout en procédant à la généralisation des études préalables des dossiers d'investissement.


Autant de mesures qui cherchent à apporter des solutions aux problématiques lancinantes posées en attendant l'adoption d'un dispositif juridique en faveur de la simplification des procédures pour promouvoir les investissements dans ce domaine, a-t-elle fait remarquer en conclusion.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct