En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.04.2019 à 17 H 32 • Mis à jour le 21.04.2019 à 02 H 34
Par
Libye

Violents affrontements dans la banlieue sud de Tripoli

De violents affrontements ont éclaté samedi dans les quartiers sud de la capitale libyenne, Tripoli, où le bruit des pilonnages pouvait être entendu jusque dans le centre, à plus de dix kilomètres de la ligne de front, ont rapporté des habitants.


Les forces de l’Armée nationale libyenne (LNA) du maréchal Khalifa Haftar ont lancé voici plus de deux semaines une offensive contre Tripoli, mais elles ont été stoppées dans les faubourgs sud par les troupes du gouvernement d’union nationale (GNA).


Le bilan des combats, qui ont débuté le 3 avril dans ce secteur, s’établissait à la date de vendredi à 220 morts et 1.066 blessés, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).


Le regain de combats est survenu après l’annonce faite vendredi par la Maison blanche que le président américain Donald Trump avait eu un entretien téléphonique dans la semaine avec le maréchal Haftar, dont le fief est Benghazi dans l’est de la Libye.


L’annonce de cet appel téléphonique, et la déclaration des autorités américaines “reconnaissant le rôle éminent du maréchal Haftar dans la lutte contre le terrorisme(… )”  a dopé les partisans de celui-ci et indigné ses ennemis.

Revenir au direct