En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.01.2017 à 09 H 46 • Mis à jour le 09.01.2017 à 09 H 46
Par
Guerre en Syrie

Washington ne croit pas à la rupture d’Al Nosra avec Al Qaida

Vendredi 6 janvier, au moins trois cadres du Front Fath Al-Cham ont été tués près d’Idlib dans le nord-ouest de la Syrie, par l’attaque d’un drone américain. Parmi eux, Younes Shoeyb [Abou Al-Hassane Taftanaz], ex-émir d’Alep proche du chef Abu Mohamed al-Joulani. Les ex-membres du Front al-Nosra avaient rompu formellement leurs liens avec Al-Qaida à l’été 2016. Un divorce auquel Washington ne croit pas. Selon le Washington Post, l’administration américaine avait jusqu’ici épargné le groupe, se bornant ces dernières années à cibler des militants d’Al Qaida en Afghanistan et Pakistan, tout en épargnant les membres syriens du mouvement, devenu l’un des plus puissants de la rébellion contre Bachar Al-Assad.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct