En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.04.2018 à 16 H 26 • Mis à jour le 27.04.2018 à 18 H 48
Par
Diktat

Avec Trump, la course au Mondial 2026 prend une tournure géopolitique

Il fallait s’y attendre, Donald Trump assorti son soutien à la candidature commune des Etats-Unis, Mexique et Canada à une menace aux pays qui pourraient s’y opposer et donc à ceux qui ont ou pourraient exprimer un choix pour le Maroc, à savoir les fédérations africaines et asiatiques, en Europe, la France, la Belgique, l’Espagne et la Russie et aussi les nations arabes.


« Il serait honteux pour les pays que nous avons toujours soutenus de s’opposer à la candidature américaine, pourquoi devrions-nous soutenir ces pays alors qu’ils ne nous soutiennent pas, y compris aux Nations Unies ? » twitté le président à la Maison blanche sur son compte  ce 27 avril.



Le tweet comporte aussi un autre message subliminal à l’adresse du Maroc et de ses alliés, faisant référence aux résolutions des Nations Unies, notamment sur la Syrie ou sur la décision du transfert de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jerusalem. Une référence géopolitique au cadre onusien alors que le Conseil de sécurité devrait voter ce soir une résolution sur le Sahara Occidental pour laquelle l’ambassadeure américaine à l’ONU, Nikki Haley, a tenu le stylo pour sa rédaction…

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu