S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.09.2017 à 19 H 30 • Mis à jour le 21.09.2017 à 19 H 30
Par
Sahara

Horst Kölher reçu par le roi en octobre prochain ?

Selon « une source proche du dossier » citée par Yabiladi, l’Allemand Horst Kölher, nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations-Unies pour le Sahara Occidental, Antonio Guterres, devrait très probablement être reçu par le roi Mohammed VI lors de la première quinzaine d’octobre. Un timing qui devrait, selon le site d'information, coïncider avec l'agenda royal dans le pays avec notamment l'ouverture de la session d'automne du Parlement.


L’ancien président allemand devrait ainsi entamer sa tournée dans la région par le Maroc avant de se rendre très certainement à Alger et dans les camps de Tindouf.


Une délégation du Polisario, conduite par le coordinateur du Front avec la Minurso, Mhamed Khedad, s’est entretenue mi-septembre à New York avec Horst Köhler, avait annoncé l’agence algérienne APS.


L’entretien qui s’est déroulé en présence du représentant du Front Polisario auprès de l’ONU Ahmed Boukhari, a « permis un échange de points de vue et d’informations sur le processus onusien au Sahara Occidental ».


Ce premier contact officiel a porté également sur les perspectives de ce processus dans le cadre de la mission conférée à Kohler par le Conseil de sécurité et le secrétaire général de l’ONU en vue de « parvenir à une solution juste et durable » au conflit.


La question de la gestion de la Minurso a été évoquée notamment dans le contexte de l’après-crise de Guerguerat.


Le nouvel émissaire de l’ONU qui succède à Christopher Ross, banni par Rabat lors de son mandat, devrait présenter son premier rapport sur le Sahara Occidental dans un délai de six mois.


Le chef de l’ONU a promis en avril dernier de relancer les négociations, à l’arrêt depuis 2012, avec « une nouvelle dynamique ».


Le Conseil de sécurité avait également enjoint au secrétariat général de faciliter la tenue de négociations directes entre les deux parties.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu