En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.06.2019 à 12 H 15 • Mis à jour le 28.06.2019 à 12 H 15
Par
Défense

Nouveau contrat de 250 M$ pour la maintenance des F-16 marocains

Un contrat qui fait suite à la commande par Rabat de chasseurs américains supplémentaires et la mise à niveau de sa flotte existante. En mars dernier, le Département d'Etat avait approuvé une éventuelle vente au Maroc de 25 F-16C/D Block 72 et d'équipements connexes pour un coût estimé à 3,787 milliards de dollars

Le Département d’Etat américain a déclaré le 27 juin qu’il avait approuvé la demande du Maroc pour un programme de maintenance de sa flotte de F-16 qui comprendrait des pièces de rechange, une formation et un appui logistique d’un montant global de 250,4 millions de dollars, le Congrès ayant été informé de l’accord possible.


Le montant demandé couvre, entre autres, les pièces de rechange et de réparation des F-16, le matériel de formation et d’entraînement du personnel, les publications et la documentation technique, ainsi que du matériel de soutien aux munitions et aux tests. Le contractant principal sera Lockheed Martin.


« La vente proposée améliorera la capacité d’autodéfense du Maroc. De plus, la poursuite du soutien de leur flotte de F-16 renforce l’interopérabilité avec les États-Unis et d’autres alliés régionaux », a déclaré le Département d’Etat dans son argumentaire d’approbation.


Cette requête fait suite à la commande par Rabat de chasseurs supplémentaires et la mise à niveau de sa flotte existante. Le 25 mars, le Département d’Etat américain avait approuvé cette éventuelle vente au Maroc de 25 F-16C/D Block 72 et d’équipements connexes pour un coût estimé à 3,787 milliards de dollars.


Parallèlement, le Maroc a demandé la mise à niveau de ses 23 F-16 déjà opérationnels, ce qui leur permettrait d’atteindre la norme F-16V (Viper) pour un coût de 985,2 millions de dollars. Le Congrès a également été informé de ce contrat le 22 mars.


Les F-16 marocains sont déployés sur la base aérienne de Ben Guerir au nord de Marrakech. Depuis leur entrée en service, ils ont été utilisés contre l’État islamique en Irak et en Syrie à partir de fin 2014 et ont été engagés contre les Houthis au Yémen dans le cadre de la coalition dirigée par les Saoudiens. En mai 2015, l’un des appareils a été perdu et son pilote tué en territoire yéménite « en raison d’une défaillance technique », assure le site spécialisé Defence Web.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu