En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.12.2018 à 16 H 46 • Mis à jour le 27.12.2018 à 16 H 55
Par
Précisions

Pas de tirage au sort pour alléger le Conseil de la CGEM, mais de nouveaux organes

Selon L’Economiste, le conseil d’administration de la CGEM qui est en sureffectif de vingt personnes par rapport à ce que prévoient les statuts de la confédération, sera allégé de certains de ses membres « par tirage au sort » lors de la prochaine réunion prévue début 2019. Une information qui a suscité de vives interrogations dans le milieu des affaires, mais qui, selon une source autorisée au sein de l’instance patronale se révèle « fausse ».


Celle-ci explique que « personne ne sera démis de la sorte. Certaines personnes demeureront au Conseil, tandis que d’autres iront dans des nouveaux organes qui seront créés. Elles auront des missions qui seront davantage relatives à la réflexion stratégique ».

 

Une manière de rabattre les cartes après que Salaheddine Mezouar ait voulu élargir le Conseil d’administration « pour intégrer toutes les bonnes volontés ». Mais face à « la rigidité des statuts rendant impossible cet élargissement », il a été convenu d’imaginer une nouvelle architecture « pour ne pas se départir de ces compétences ». « Nous allons donc créer des missions et des structures internes au sein desquelles ces personnes pourront continuer d’apporter leurs contributions », explique la même source qui affirme par ailleurs que de nouveaux statuts sont à l’étude.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu