En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.02.2020 à 02 H 24 • Mis à jour le 04.02.2020 à 02 H 24
Par
Diplomatie

« Plan de paix »: Le Maroc inspiré par une note diplomatique confidentielle américaine ?

Le Maroc, tout comme le Qatar ou l’Arabie Saoudite, a-t-il suivi à minima les consignes dictées par Washington pour réagir à son « Plan de paix » israélo-palestinien présenté mardi 28 janvier à Washington, unanimement jugé favorable à l’Etat hébreu et ce faisant rejeté autant par les Palestiniens que par la Ligue arabe ?


Le Figaro s’est procuré un document de quatre pages que les Etats-Unis ont transmis à ses alliés occidentaux et aux pays arabes, résumant le « Plan de paix ». La note se termine par un paragraphe qui indique noir sur blanc ce que les pays destinataires doivent dire en réponse à la vision américaine pour « une paix entre Israéliens et Palestiniens ».


Le paragraphe en anglais du document envoyé par les États-Unis. Le Figaro


Après avoir « appelé tous les pays à soutenir cette vision en encourageant Israéliens et Palestiniens à entrer immédiatement dans des discussions de bonne foi sur la base de cette vision », les Etats-Unis appellent « tous (ces) pays à publier des communiqués positifs, fondés sur le texte suivant » :


« Nous remercions le président Trump pour ses efforts en vue de faire avancer ce très ancien conflit ».

 

« Nous avons étudié la vision que nous considérons sérieuse, de bonne foi et une proposition réaliste pour résoudre nombre de sujets non résolus depuis des dizaines années ».

 

« Nous appelons au leadership autant des Israéliens que des Palestiniens, pour négocier, sur la base de cette vision, sous la conduite des Etats-Unis, et pour progresser dans le sens du bien-être des populations de la région ».

 

« Le statu-quo est inacceptable, et c’est notre souhait, basé sur cette vision, de voir ce conflit s’achever sur une résolution longtemps recherchée, conduisant à une plus grande paix au Moyen-Orient »


Au lendemain de l’annonce du « Plan », le Maroc, par la voix de Nasser Bourita a dit « apprécier les efforts constructifs de paix, déployés par l’administration américaine actuelle, en vue de parvenir à une solution juste, durable et équitable au Proche-Orient ».


Interrogé sur la position du Maroc au sujet du « Plan de paix », lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec son homologue portugais, Augusto Santo Silva, Bourita a indiqué que « la résolution de la question palestinienne est la clé de la stabilité au Moyen Orient, voilà pourquoi, le Royaume apprécie les efforts constructifs de paix, déployés par l’administration américaine actuelle, en vue de parvenir à une solution juste, durable et équitable à ce conflit ».


« Le Maroc a suivi avec intérêt la présentation de la vision du président Trump, sur la question israélo-palestinienne », a-t-il ajouté, notant cependant qu’au vu de « l’importance de cette vision et de son ampleur, il examinera ses détails de manière très attentive ».


D’ores et déjà, « le Maroc relève des éléments de convergence avec des principes et des options que le Maroc a toujours défendus dans ce dossier, à savoir notamment la solution à deux Etats et la négociation entre les deux parties comme démarche privilégiée pour parvenir à toute solution, tout en maintenant une ouverture au dialogue ».


« L’acceptation par les parties des différents éléments est, en effet, fondamentale pour la mise en œuvre et la durabilité de ce plan », a poursuivi le ministre, soulignant que si la dimension économique est importante, elle doit être complétée par une dimension politique.


S’agissant de Jérusalem, Bourita a soutenu que le Maroc, dont le Souverain préside le Comité Al-Qods, réitère la position contenue dans « l’Appel d’Al-Qods » du 30 mars 2019, signé par le Roi et le Pape François, qui affirme la nécessité « que dans la ville sainte, soient garantis la pleine liberté d’accès aux fidèles des trois religions monothéistes et le droit de chacune d’y exercer son propre culte, de sorte qu’à Al Qods Acharif s’élève, de la part de leurs fidèles, la prière à Dieu, Créateur de tous, pour un avenir de paix et de fraternité sur la terre ».


Aussi, le Royaume considère que « le statut de Jérusalem doit être préservé », a dit Bourita, relevant que la décision finale doit faire l’objet de discussions entre les parties conformément à la légalité internationale.


« Le Maroc forme le souhait qu’une dynamique constructive de paix soit lancée, en vue d’une solution réaliste, applicable, équitable et durable à la question israélo-palestinienne, satisfaisant les droits légitimes du peuple palestinien, pour un État indépendant, viable et souverain, avec Jérusalem-Est comme capitale, et permettant aux peuples de la région de vivre dans la dignité, la prospérité et la stabilité », a fait savoir Bourita.


Lire aussi : Israël pousse Trump à reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu