S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.04.2017 à 23 H 27 • Mis à jour le 08.04.2017 à 23 H 34
Par
ONU

Sitôt proposé par Guterres, Horst Köhler est attaqué par les sites pro-Polisario

L’Allemand Horst Köhler, nouvel envoyé personnel pour le Sahara occidental proposé par le Secrétaire général, António Guterres, n’a pas encore reçu l’aval du Maroc et du Polisario, mais déjà des sites proches du mouvement indépendantiste lui taillent des croupières, signe qui ne trompe pas sur la déception du Front sur ce choix.


Il est notamment mis en avant le fait qu’il a dû démissionner de la présidence de l'Allemagne (2004-2010) après ses déclarations controversées sur les avantages économiques que pouvait tirer son pays par l'envoi de troupes allemandes dans les zones de conflit, qu’il est « lié au groupe Bilderberg » ou encore qu’il faisait partie de la Trilatérale.


Enfin, cet économiste, ancien banquier, qui a présidé aux destinées du FMI (2000-2004) et de la BERD (1998-2000) et qui siège avec Kofi Annan au sein d’un groupe spécial de la BAD est présenté comme un « conservateur lié aux intérêts du grand capital ».


Son procès est déjà fait : le Polisario ne le considère pas comme pouvant être neutre puisqu’il l’accuse déjà de vouloir « favoriser les intérêts des multinationales allemandes dans les énergies renouvelables », notamment au Sahara…

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu