S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.04.2017 à 03 H 20 • Mis à jour le 05.04.2017 à 03 H 20
Par
Conjuration

Un « cabinet de l’ombre » au PJD en faveur d’un 3ème mandat de Benkirane ?

L’éventualité d’un troisième mandat pour Abdelilah Benkirane à la tête du PJD ne serait pas exclue, rapporte Yabiladi. « Les fidèles du chef de gouvernement d’expédition des affaires courantes tenteraient de relancer l’idée », révèle une source au site d’information. Celle-ci évoque en défense de cette thèse la crainte de nombreux partisans de voir la formation politique s’exposer à un risque d’implosion avec la marginalisation de leur leader qui dispose encore de beaucoup d’appuis malgré son débarquement de la présidence du gouvernement par le roi Mohammed VI au profit du n°2, Saadeddine El Otmani, jugé trop lisse. Il est reproché à El Otmani ses multiples et rapides concessions dans la formation d’une coalition gouvernementale hétéroclite qui a notamment ouvert la porte à la participation de l’USFP, alors que Benkirane s’y était formellement opposé. En coulisses, « les déçus de Otmani » fourbissent leurs armes et s’apprêtent ainsi à mener une vaste campagne virale sur les réseaux sociaux pour le maintien du chef charismatique qui lui « s’est mis tactiquement en réserve », dit-on par ailleurs. « La désignation par le conseil national des membres de la commission préparatoire du prochain congrès, avait consacré que des fidèles de Benkirane », souligne Yabiladi. Restera alors de convaincre de la pertinence de réformer les statuts du PJD pour un parti qui a construit toute sa crédibilité sur ses mécanismes de démocratie interne…

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu