logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.11.2022 à 23 H 58 • Mis à jour le 15.11.2022 à 23 H 58
Par
Fraude

Une Américaine a détourné vers le Maroc des fonds d’aide octroyés à sa société durant la pandémie

Une femme d'affaires de Minneapolis aux Etats-Unis, poursuivie par la justice de son pays pour avoir orchestré un stratagème de fraude de plusieurs millions de dollars (M $) est accusé d’avoir mis à l’abri au Maroc une partie de l’argent qu’elle a détourné du programme d’aide aux entreprises mises à mal durant la pandémie de Covid-19.


L’affaire remonte à 2018 quand Khemwattie (Kim) Algoo Mahandra Singh, 52 ans, était PDG de Global Medical Services, une société qui fournissait des services médicaux de conciergerie dans l’Etat du Minnesota à des clients étrangers.


Singh faisait la promotion de son entreprise de tourisme médical en mettant en relation de riches dignitaires étrangers avec des médecins et des hôpitaux du Minnesota.


Mais à l'été 2019, sa société a fait faillite. Ses employés n'avaient pas été payés depuis des mois, Singh ayant escroqué ses investisseurs.


Le nouveau directeur financier de la société, embauché pour redresser le navire, venait d'être reconnu coupable de délit financier dans le Dakota du Nord.


Selon la chaine de télévision locale Fox 9, en mai 2020, Singh a obtenu près de 400 000 dollars dans le cadre du programme américain d’aide aux entreprises durant la pandémie de Covid-19 alors que son entreprise n'était plus en activité.


Selon l'acte d'accusation, Singh a également fraudé une société de Floride, MD Capital Solutions à qui elle a cédé Global Medical Services et sa filiale Minnesota International Medicine, dissimilant un trou de près de 3 M $ dans leurs comptes.


Singh a faussement affirmé qu'elle n'avait jamais reçu d'argent et a plutôt viré plus de 5 M $ à l'étranger sur des comptes bancaires au Maroc et dans diverses sociétés écrans qu'elle contrôlait.


Selon nos recherches, en 2018, la femme d’affaires avait établi aux côtés de deux autres associés (Babu Nerraj Chepuri par ailleurs gérant, et Saad Ibrahim Sherif Mostafa Mahmoud) la société KNS Global Morocco. Sise à Marrakech, l’entité capitalisée à 100 000 dirhams a pour objet social la « gestion d'immeubles sous forme d'hôpitaux, d'hôtels, de maisons d'hôtes ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu