S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.12.2016 à 14 H 02 • Mis à jour le 19.12.2016 à 14 H 02
Par
Polémique

Une élue belge affirme que les MRE « importent des femmes » du Maroc « pour mieux les contrôler »

Le livre de l’échevine néerlandophone Annalisa Gadaleta du parti belge Ecolo-Groen, Entretien à Molenbeek, continue d’échauffer les esprits en Belgique sur les réseaux sociaux et dans les médias, selon la presse de Bruxelles. « L’élue n’y va pas par quatre chemins » avait jugé il y a quelques jours La libre.be. Gadaleta évoque dans son ouvrage son malaise face au fait que des hommes marocains se marient avec « des femmes importées du Maroc (…) pour pouvoir exercer un contrôle sur elles ». L’ouvrage divise la famille écologiste explique le journal. Alors que l’échevine en charge du Dialogue interculturel, Sarah Turine, cheffe de file Ecolo, lui a demandé de présenter ses excuses changant d’avis sur le livre au fil des critiques., alors que l’auteure est soutenue par Groen. Le chef des verts flamands au parlement bruxellois Bruno de Lille la considère comme une « très bonne échevine ». « Certains propos ont été sortis de leur contexte », a soutenu Benjamin Descamps, porte-parole de Groen. Gadaleta n’est pas sévère envers la communauté marocaine, mais bien envers le gouvernement « qui n’a pas pris les mesures nécessaires afin de créer une bonne intégration », juge l’élu.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu