logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.05.2017 à 12 H 23 • Mis à jour le 04.05.2017 à 12 H 31
Par La rédaction

Insinuation de Marine Le Pen sur un « compte aux Bahamas » : Emmanuel Macron porte plainte

Marine Le Pen a insinué que son adversaire pouvait être concerné par une affaire de compte caché dans un paradis fiscal. Une allégation sans fondement, comme le souligne Le Point. En réaction Emmanuel Macron a décidé de porter plainte.

Au cours du débat télévisé, Marine Le Pen a propagé une rumeur sur un prétendu compte bancaire d'Emmanuel Macron caché aux Bahamas. L'ancien ministre a dénoncé jeudi la propagation d'une « fake news ».

À quelques jours du second tour de l'élection présidentielle, tous les coups semblent permis. Mercredi, en plein débat télévisé, Marine Le Pen ne s'est pas privée de lâcher une insinuation qui aurait pu avoir des conséquences si elle n'avait pas été vigoureusement démentie... « J'espère qu'on n'apprendra pas que vous avez un compte offshore aux Bahamas », a lancé Marine Le Pen à Emmanuel Macron, tout en s'interrogeant sur sa déclaration de patrimoine. « Non je n'ai pas de compte aux Bahamas », a rétorqué jeudi sur France inter le candidat du mouvement En marche ! avant de porter plainte contre X à la mi-journée pour « faux » et « propagation de fausse nouvelle ».



Emmanuel Macron : la rumeur qu'il démonte déjà par ActuLePoint6medias


« Je n'ai jamais eu de compte dans quelque paradis fiscal que ce soit (...) Mme Le Pen lance cela. Elle a derrière des troupes sur Internet qui se mettent en place », a-t-il ajouté. Emmanuel Macron accuse les « alliés » de la candidate du FN de l'avoir « matraqué de fausses annonces et mensonges » pendant la campagne et d'être « pour certains liés à des intérêts russes ».


Dans les heures précédant le débat et pendant celui-ci, des tweets ont circulé, notamment en anglais, prétendant pointer vers des documents « prouvant l'évasion fiscale secrète de Macron ». Selon l'équipe de campagne du candidat d'En Marche, l'un de ces tweets émanait notamment d'un militant pro-Trump et a été relayé massivement par des comptes de soutien au président américain, puis par 213 comptes francophones très actifs dans le relai d'articles des médias pro-russes RT et Sputnik, selon l'analyse du chercheur Nicolas Vanderbiest.



Les documents évoqués par ces tweets « sont des faux grossiers », déclare En Marche ! dans un document qui décortique cette cybercampagne. « Il est à noter que cette opération s'est invitée de curieuse manière à la fin du débat d'entre-deux-tours du 3 mai dans la bouche de Mme Le Pen », dénonce En marche ! Avant le premier tour, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, qui avait été saisie par l'association de lutte contre la corruption Anticor, avait indiqué n'avoir relevé aucune incohérence dans la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron.




Sur BFMTV et RMC, Marine Le Pen a nié vouloir porter des accusations contre l'ex-ministre de l'Économie. « Je lui ai posé la question, je ne veux pas qu'on découvre (...) des choses, peut-être trop tard, qui concernent Emmanuel Macron. On n'a même plus le droit de lui poser des questions ? », a-t-elle répété à plusieurs reprises, ajoutant que sa démarche « n'est pas une insinuation ».


Son compagnon, le vice-président du FN Louis Aliot, a quant à lui indiqué sur Europe 1 qu'« il y a deux sites américains aujourd'hui qui parlent justement d'une évasion fiscale de M. Macron, on verra ce que c'est ». « Sûrement que ça sortira dans la journée », a-t-il dit.


Le message sur le forum 4chan.


Les documents sont apparus dans un article du site Disobedient Media, qui avait fait campagne pour l'élection de Donald Trump. Ils ont été repris deux heures avant le début du débat sur le très populaire forum 4chan, qui a fait office de caisse de résonance. Un internaute anonyme, domicilié en Lettonie, y a posté un message accusant Emmanuel Macron de détenir un compte aux îles Caïmans. En anglais, l'auteur invective les lecteurs d'enquêter et de propager la rumeur avec un hashtag spécifique pour lui donner plus de visibilité. Rapidement, des membres de la communauté de 4chan ont mis en doute l'authenticité des documents, soulignant des retouches photos grossières, qui trahissent les faussaires.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu