logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.03.2022 à 16 H 20 • Mis à jour le 11.03.2022 à 16 H 20
Par La rédaction

Menaces de mort contre les Russes : Le HCDH inquiet de la décision de Meta

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme (HCDH) s'inquiète de la décision du groupe Meta, de ne pas supprimer les messages de haine contre l'armée et les dirigeants russes.


Qu'il s'agisse de Facebook ou d'Instagram, Meta a décidé jeudi de laisser les modérateurs faire une exception au règlement et de ne pas supprimer les posts appelant à la « mort des envahisseurs russes ».


« En raison de l’invasion russe de l’Ukraine, nous faisons preuve d’indulgence pour des formes d’expression politique qui enfreindraient normalement nos règles sur les discours violents telles que « mort aux envahisseurs russes » », a confirmé à l’Agence France Presse Andy Stone, responsable de la communication de Meta. Il précise que les appels à la violence contre des civils russes restent interdits.


« C’est très clairement un sujet très, très complexe, mais qui soulève des inquiétudes en matière de droits de l’Homme et de droit humanitaire international », a expliqué Elizabeth Throssell, porte-parole du HCDH, lors d’un point de presse à Genève. Les lois qui entourent la liberté d'expression étant complexes, Throssell affirme qu'une analyse approfondie du HCDH et plus d’informations de la part du géant des réseaux sociaux sont nécessaires.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu