Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.07.2016 à 12 H 17 • Mis à jour le 05.07.2016 à 12 H 19
Par
Bourse

HeidelbergCement lance une OPA sur les actions Ciment du Maroc

HEDELBERGCEMENT
L’offre publique d’achat fait suite à l’acquisition par HeidelbergCement de 45 % du capital d’Italcementi auprès d’Italmobiliare, franchissant ainsi le seuil de 40% des droits de vote de Ciments du Maroc.

Le géant allemand du ciment HeidelbergCement a déposé, lundi, auprès de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) un projet d’offre publique d’achat (OPA) visant les actions de la société Ciments du Maroc.

.

Selon un communiqué de l’AMMC, ce projet d’OPA a été déposé suite à l’acquisition par HeidelbergCement de 45 % du capital d’Italcementi auprès d’Italmobiliare, franchissant ainsi le seuil de 40 % des droits de vote de Ciments du Maroc.
En conséquence de ce dépôt, l’AMMC a demandé à la Bourse de Casablanca de procéder à la suspension de la cotation de la filiale marocaine d’Italcementi, Ciments du Maroc.


Après la fusion de deux leaders mondiaux du ciment à savoir les groupes français Lafarge et suisse Holcim, le géant allemand HeidelbergCement jette son dévolu sur son concurrent italien Italcementi, avec pour ambition de se positionner en tant que numéro un mondial dans les agrégats et numéro deux dans le ciment.


Une fusion en réponse à l’alliance Holcim-Lafarge

Le cimentier HeidelbergCement a finalisé l’acquisition des 45 % du capital d’Italcementi pour un montant de 1,67 milliard d’euros. Une partie de la transaction a été réglée en actions HeidelbergCement, permettant à Italmobiliare, qui détenait les titres Italcementi, d’entrer au capital du groupe à hauteur de 5,3 %. Après la finalisation de cette première étape, le cimentier allemand va donc lancer une OPA sur le solde des actions Italcementi. Au total, l’opération valoriserait le groupe italien à 6,7 milliards d’euros, comprenant un endettement de 2,2 milliards.

.

Le projet de rapprochement, dévoilé en juillet 2015 en réponse à l’annonce de la méga-fusion entre le suisse Holcim et le français Lafarge, avait reçu le mois dernier le feu vert de la Commission européenne à la condition que soient cédés les actifs belges d’Italcementi. L’acquisition d’Italcementi est la plus importante opération de croissance externe de HeidelbergCement depuis son rachat du britannique Hanson en 2009.