Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.07.2016 à 15 H 42 • Mis à jour le 26.07.2016 à 15 H 51
Par
Maroc-UA

Union Africaine : « Le Maroc n’a pas participé au sommet de Kigali »

Photo-op des chefs d’Etat et représentants des pays africains au Sommet de l’UA à Kigali. CYRIL NDEGEYA / AFP
Dans un communiqué diffusé le 25 juillet, la Commission de l'Union Africaine tacle le Maroc à propos de la lettre adressée par le roi Mohammed VI au participants du Sommet de Kigali.

« La Commission de l’Union africaine voudrait préciser que le Royaume du Maroc n’a pas participé à la 27e Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union africaine à Kigali au Rwanda les 17 et 18 juillet 2016 et n’y a pas pris la parole », affirme l’Union Africaine dans un communiqué rendu public le 25 juillet par le service de communication de la Commission, dirigée par Nkosazana Dlamini-Zuma, soutien actif du Polisario au sein de l’organisation continentale.


Un communiqué sous forme de mise au point

Le texte, écrit sur le ton de la mise au point, précise toutefois, que «  le Président Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad et Président en exercice de l’Union africaine, a informé la Présidente de la Commission de l’Union africaine, S.E. Dr Nkosazana Dlamini Zuma, qu’il avait reçu un courrier du Roi du Maroc, Sa Majesté Mohammed VI, concernant l’intention du Maroc de se joindre à l’Union africaine ». 


Cette question, ajoute l’UA dans son communiqué, « ne figurait pas à l’ordre du jour du Sommet et n’a pas non plus fait l’objet de discussions au cours des délibérations de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement ».


À cet égard, précise le texte « la Commission de l’Union africaine voudrait citer l’Article 29 de l’Acte constitutif de l’Union africaine concernant l’admission comme membre de l’Union, notamment : 1. Tout État africain peut, à tout moment après l’entrée en vigueur du présent Acte, notifier au Président de la Commission son intention d’adhérer au présent Acte et d’être comme membre de l’Union. 2. Le Président de la Commission, dès réception d’une telle notification, en communique copie à tous les États membres. L’admission est décidée à majorité simple des États membres. La décision de chaque État membre est transmise au Président de la Commission, qui communique la décision d’admission à l’État intéressé, après réception du nombre de voix requis. » La demande du Maroc de réintégrer l’UA n’a pas encore été officiellement déposée à la Commission.


Enfin, concernant l’expulsion de la RASD souhaitée par la diplomatie marocaine, la Commission de l’Union africaine « voudrait rappeler que l’Acte constitutif de l’Union africaine ne contient pas de disposition relative à l’expulsion d’un membre quelconque de l’Union ».