Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.08.2016 à 12 H 39 • Mis à jour le 24.08.2016 à 12 H 39
Par
Tremblement de terre

Pas de victimes marocaines dans le séisme italien d’après Hassan Abouyoub, ambassadeur du Maroc à Rome

Le tremblement de terre a fait au moins 38 morts et 150 disparus, selon un bilan de la protection civile. Plusieurs personnes seraient encore prises au piège dans des bâtiments détruits, selon les autorités locales. RAI
L'ambassadeur du Maroc a Rome a indiqué dans une déclaration à la MAP qu'aucune victime marocaine n'était pour l'instant à déplorer parmi les 38 morts décomptés par la protection civile italienne

Aucune victime marocaine n’est à déplorer jusqu’à présent à la suite du puissant séisme de magnitude 6,2 qui a frappé, dans la nuit de mardi à mercredi le centre de l’Italie faisant un grand nombre de morts et de blessés, a affirmé l’ambassadeur du Maroc à Rome, Hassan Abouyoub.


L’épicentre se trouvait à 10 km au sud-est de Norcia, une ville de la région d’Ombrie, à environ 150 km au nord-est de Rome, mais les dégâts les plus importants ont été constatés à Pescara del Tronto, dans la région des Marches, ainsi qu’à Amatrice et Accumoli, dans le Latium.



« Les contacts sont en cours avec les autorités italiennes compétentes, dont le département de l’Intérieur, pour s’informer si parmi les victimes du tremblement de terre figureraient des membres de la communauté marocaine établie dans cette région », a précisé l’ambassadeur dans une déclaration à la MAP.



Deux cellules de crise ont été constituées aux niveaux de l’ambassade et du consulat général du Royaume à Rome en vue de suivre la situation de près et rester en contact avec les autorités italiennes.


Un nouveau bilan diffusé en fin de matinée par la protection civile italienne fait état de 38 morts et de plusieurs disparus.



« Il y a encore beaucoup de gens sous les décombres, beaucoup de disparus, et malheureusement ce chiffre pourrait évoluer », a précisé un responsable de la protection civile italienne cité par les médias.