Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.09.2016 à 12 H 56 • Mis à jour le 08.09.2016 à 12 H 56
Par
Attentats de Paris

Salah Abdeslam a de nouveau refusé de parler face au juge anti-terroriste de Paris

Salah Abdeslam dans les rues de Bruxelles lors de sa cavale. TV BRUSSELS/ AP
Interrogé par le juge anti-terroriste de Paris, le seul acteur vivant des attentats de Paris a choisi la stratégie du silence rendant l'enquête difficile

Après avoir refusé de collaborer lors des premiers interrogatoires débuté le 20 mai dernier, Salah Abdeslam, seul rescapé et témoin-clé dans l’enquête des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, a comparu aujourd’hui devant le juge anti-terroriste au palais de justice de Paris.


Après une 1 h 30 d’audition, Salah Abdeslam, s’est de nouveau muré dans le silence. Un droit dont il a déjà usé lors de sa première comparution, le 27 avril. En usant de cette manœuvre dilatoire, l’enquête sur le véritable rôle d’Abdeslam dans ces attentats risque d’être fastidieuse.


Des investigations rendues difficiles

Arrêté en Belgique le 18 mars, Salah Abdeslam, 26 ans, a été transféré le 27 avril en France, et placé à la prison de Fleury-Mérogis où il est en isolement et sous vidéo surveillance. Un traitement dont le détenu a demandé la levée en déposant un recours devant le tribunal administratif de Versailles et devant le Conseil d’Etat qui ont rejeté sa requête. En réaction, le suspect présumé a refusé de se rendre à un interrogatoire du juge d’instruction en juillet.


Salah Abdeslam est poursuivi pour « participation à une association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d’un ou plusieurs crimes d’atteintes aux personnes ». Mais, les investigations demeurent épineuses à cause de la disparition de tous les témoins et de la complexité de la recherche des preuves de ces liens avec Daech qui a revendiqué ces attentats qui ont fait 130 morts et des dizaines de blessés.