Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.09.2016 à 00 H 21 • Mis à jour le 10.09.2016 à 00 H 21
Par
Coopération

Le projet de revalorisation de la baie de Cocody en Côte d’Ivoire réalisé à 60%

Mohammed VI et le Chef de l’Etat ivoirien président la cérémonie de présentation du Projet de sauvegarde de la Baie de Cocody le 3 juin 2015. MAP
La demande de la levée des fonds auprès d’Attijariwafa bank sera faite « très prochainement » pour mobiliser les 16 milliards FCFA supplémentaires pour terminer la 1ère phase, alors qu’une seconde demande de 24 milliards de FCFA interviendra ultérieurement.

Le taux d’avancement de la première tranche du Projet de valorisation et de sauvegarde de la Baie de Cocody est « satisfaisant », et avoisine les 60 %, a révélé vendredi à Abidjan, Said Zarrou, le président du directoire de la Société d’Etat, Marchica Med.


« La première tranche de ce projet phare, symbole de l’émergence de la Côte d’Ivoire moderne, porte entre autres, sur la réalisation des premières infrastructures nécessaires à la concrétisation de ce grand chantier, digues de calibrage, un cavalier de protection de la nouvelle promenade du Plateau… », a confié Zarrou à la presse, au terme de deux réunions de travail tenues respectivement, avec le ministre ivoirien des infrastructures économiques, Patrick Achi et le premier ministre, Daniel Kablan Duncan.


Les discussions avec le premier ministre ivoirien ont porté également sur le lancement, dans les trois mois à venir, de la 2ème tranche de ce projet, a indiqué Zarrou, faisant savoir qu’une date sera fixée par la partie ivoirienne, à très court terme, pour la livraison des aménagements des abords de la Baie de Cocody, la marina, la promenade, le parc urbain et du complément d’infrastructure nécessaire au projet.


Levée de fonds imminente par Attijariwafa bank

La demande de la levée des fonds auprès d’Attijariwafa bank sera faite « très prochainement » pour mobiliser les 16 milliards FCFA supplémentaires pour terminer la 1ère phase, alors qu’une seconde demande de 24 milliards de FCFA interviendra ultérieurement.


Dans la foulée, Zarrou a rappelé la table ronde des bailleurs de fonds arabes et du Golfe tenue les 18 et 19 juillet dernier à Abidjan au cours de laquelle, les participants ont annoncé le financement total du projet, estimée au départ à 100 milliards de FCFA et qui est actuellement à 300 milliards de FCFA.


Rabat et Abidjan planchent sur la possibilité que la succursale de Marchica Med mise sur pied dans ce cadre puisse s’ériger en joint-venture maroco-ivoirienne, engageant la réflexion en vue du pilotage d’autres projets, en Côte d’Ivoire, dans la sous-région et au-delà.