Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.09.2016 à 19 H 13 • Mis à jour le 15.09.2016 à 12 H 46
Par
Transhumance

Lahcen Haddad officialise son départ du MP qu’il qualifie de « parti de familles »

Lahcen Haddad, ministre du Tourisme et désormais membre de l’Istiqlal pour lequel il va se présenter aux législatives à Khouribga. FACEBOOK
Le ministre du Tourisme explique dans une lettre à charge contre le Mouvement populaire les raisons qui l'ont poussé à rallier l'Istiqlal

Dans une lettre destinée au secrétariat général du Mouvement populaire et dont Le Desk a obtenu copie, Lahcen Haddad ministre du Tourisme a officialisé aujourd’hui sa démission du parti.


Haddad a justifié sa décision par « le harcèlement et les attaques » qu’il subi au sein de sa propre formation politique. « Le parti ne prend plus en compte l’approche démocratique dans ses choix. il est désormais impossible d’y exprimer des convictions réformistes pour le reconstruire, et parce-qu’il a été vidé des élites compétentes et citoyennes et des notabilités qui ont émergé dans la société. Le parti constitue un boulet pour la scène politique marocaine », rajoute Haddad dans sa lettre dans laquelle il dénonce une transformation du Mouvement populaire en « un parti de familles ».

Un ralliement au parti de l’istiqlal

Haddad conclut sa missive en expliquant avoir pris sa décision après « mure réflexion » sur l’avenir incertain du parti alors que le contexte politique actuel nécessite, selon lui, « des partis forts et courageux ». Il affirme s’être concerté avec un grand nombre des militants du MP, que ce soit à Khouribga, ville où il comptait se présenter aux élections avec le MP, ou au niveau national.


Copie de la lettre de démission de Lahcen Haddad adressée aux instances du MP.


Cet épilogue intervient juste après l’accord qu’il a conclu avec la direction du parti de l’Istiqlal pour se présenter sous ses couleurs comme tête de liste de liste à Khouribga lors des prochaines législatives.


Son départ a pour origine un différend avec la direction du parti qui a marqué sa préférence au candidat du clan Moubdia-Assali à Khouribga. Un candidat qualifié par Haddad dans sa lettre de « parachuté qui était jusqu’au 2015 encarté avec un autre parti ».